Le démoussage de la toiture est une opération nécessaire pour de nombreuses raisons mais ne doit pas se faire à la légère. Dans cet article, vous bénéficierez des bons conseils pour procéder correctement.

La propagation des mousses

Avant tout, vous devez savoir d’où viennent les mousses et ce qui favorise leur prolifération. En haut de la liste, les intempéries : pluie, neige, grêle, insolation. Ensuite, la pollution atmosphérique qui entraine l’altération des matériaux de toiture. Puis, viennent les arbres qui sont infestés de mousses et celles-ci se propagent sur la toiture. Pour finir, le manque d’exposition du toit au soleil constitue un autre facteur de pullulation de mousses. En effet, l’humidité provoque l’apparition des mousses, des algues et des lichens. Par ailleurs, un toit en tuile est beaucoup plus sujet à l’accroissement des mousses et lichens qu’un toit en ardoises. La survenue de traces blanches ou des tâches noires sur la toiture est un signe de développement des mousses et des champignons.

Les conséquences de l’apparition des mousses

En premier lieu, cela affectera l’étanchéité de la toiture. Les mousses favorisent la porosité des matériaux de couverture et la rendent moins efficace pour protéger la toiture des infiltrations d’eau. En effet, leurs racines s’enfoncent profondément dans les matériaux de couverture, ce qui crée des microfissures et rendent la toiture moins étanche. C’est pour cela qu’il est vivement recommandé de procéder régulièrement au démoussage de la toiture. En second lieu, les mousses ruinent le rendu esthétique du toit. Elles donnent une impression de négligence et font perdre à la maison toute entière son charme. Ainsi, dans le cadre d’une vente, elles peuvent réduire vos chances de trouver un acheteur à néant.

Les moments propices au démoussage

Il vaut mieux demander l’avis d’un professionnel certifié pour déterminer le moment exact. Toutefois, le démoussage de la toiture doit être effectué après que le toit ait atteint ses 10 ans. Pour un toit de plus de 20 ans, l’entretien doit se faire tous les 2 ans. Et au-delà de cette période, il faut nettoyer le toit tous les ans. Pour plus d’efficacité, un petit nettoyage à l’eau peut être fait chaque année avant l’hiver. A savoir qu’une fois appliqué sur les tuiles, le produit de démoussage a besoin d’environ 3 jours pour agir. Pendant ce temps, il est impératif qu’il n’y ait pas de pluie car l’humidité risque d’éliminer le produit. Ainsi, il faut démousser sa toiture en début d’été et non en automne ni en période hivernale.

Les étapes de démoussage de la toiture en pente

Il s’agit d’une opération en trois étapes.

Le traitement à base d’algicides

C’est une solution composée de sels d’étain et d’acides. Elle élimine les algues et lichens.

Le traitement hydrofuge

Il s’agit d’un produit à appliquer sur le toit pour obtenir un film protecteur. Ce dernier empêchera la pénétration d’eau dans les matériaux de couverture.

Le démoussage proprement dit

La formule complète qui permet débarrasser tous les lichens, les algues et les mousses de la toiture. La durée du démoussage varie en fonction de l’épaisseur de la couche de mousse et de l’état de la toiture.

Le professionnel en démoussage de toiture

Il est envisageable de démousser soi-même sa toiture car les produits démoussants et matériels nécessaires sont disponibles en vente libre dans certains points de vente. Mais une simple pulvérisation de traitement est insuffisante pour nettoyer sa couverture. De ce fait, il vaut mieux confier cette mission aux professionnels qui ont accès à des produits spéciaux et adaptés aux types de mousses à éradiquer, surtout lorsqu’il s’agit de réaliser un démoussage de toiture en pente. En plus, lorsque le démoussage est parfaitement exécuté, la toiture peut rester exempte de mousses pendant une dizaine d’années.