La toiture est évidemment l’ensemble des éléments qui composent le toit d’une maison. Actuellement, beaucoup de matières sont disponibles pour la toiture. Parmi tant d’autres il y a les matières végétales, les matières minérales et les matières métalliques. Avant l’utilisation de ces matières dans la toiture des traitements sont nécessaires et comme toutes les matières existantes chacune possède ses propres spécificités. Nous allons donc développer les traitements que ces matières devraient subir avant de les employer pour la toiture.

Pour les matières végétales

Pour les matières végétales comme  les pailles, les chaumes et les fibres et/ou tuiles de bois, le séchage est indispensable et très important pour ces matières. Si les matières végétales utilisées dans la toiture ne sont pas bien sèche, elles risquent de se détériorer rapidement. Le cas échéant, elles ne pourraient pas assurer l’étanchéité de la toiture. Le calibrage de ces fibres est aussi très important. Pour composer un élément de la toiture, elles devraient avoir les mêmes gabarits avant l’assemblage. La différence de la taille des fibres employées pour la toiture risque de causer des imperfections du toit autant sur le plan esthétique que sur l’efficacité.

Des traitements chimiques sont aussi nécessaires pour ces matières végétales avant de les utiliser pour la toiture. Ces traitements fortifient ces matières et les rendent plus résistantes aux caprices du temps durant chaque saison. Aussi bien thermique que sonore, c’est dans la qualité de meilleur isolant que l’on constate les spécificités de ces matières. Mais force est de constater que la toiture faite avec des matières végétales a la durée d’étanchéité la plus courte. Contrairement à celle d’une toiture faite avec des autres matières.

Pour les matières minérales

Pour les matières minérales comme les tuiles en argile et les ardoises. Ces deux matières sont différentes dans ces caractéristiques et nécessitent des traitements différents avant de les utiliser pour la toiture.

Pour les tuiles en argile, au début il faut pétrir de l’argile humide (avec d’autres éléments) pour avoir de la pâte malléable (il y a des machines spécialisées pour ca), ce pétrissage permet d’avoir une pâte d’argile dense et c’est très important pour avoir une tuile très compacte après le passage dans le four. Quand la pâte est bien dense, il faut mettre dans une moule pour avoir la forme des tuiles voulues. Après, il faut démouler les tuiles et les mettre dans un four à température élevée pendant un certain temps pour qu’elles cuisent et se durcissent. Après le passage dans le four que les tuiles sont prêtes à être utilisées pour la toiture. L’argile est qualifiée dans la catégorie des roches meubles. Les tuiles en argile sont des isolants sonores efficaces mais restes cassables face à certains chocs, il faut donc les manier avec prudence.

Pour les tuiles en ardoise (roches dures), c’est durant la découpe que les traitements sont difficiles. Il faut bien découper uniformément toutes les tuiles suivant les mesures et les formes voulues. Après la découpe les tuiles en ardoise devraient être polies pour avoir la couleur mâte qui leur est spécifique. Les tuiles en ardoises, après ces traitements, sont bien résistantes pour la toiture. La maison a un aspect « classe » si sa toiture est faite avec des tuiles en ardoise car le prix desdites tuiles n’est pas vraiment donné.

Pour les matières métalliques

Pour les matières métalliques comme les tôles, le traitement débute dans la fonderie. Puis les métaux fondus sont versés dans une plateforme et pressés pour avoir des plaques de tôles utilisables pour la toiture. Le traitement des tôles sont nécessaire pour contrer la rouille. Ceci est très important car la rouille détériore la toiture. La toiture en tôle et la plus rapide à poser grâce à la grande surface de chaque plaque de tôle.

Dans tous les cas, contactez un professionnel en toiture tel que le couvreur 59 pour avoir un résultat satisfaisant.