puits de lumière

La réalisation d’un puits de lumière est une solution plus écologique et plus économique par rapport à d’autres options comme les fenêtres de toit ou l’éclairage artificiel. Ce système d’éclairage venu tout droit d’Outre Atlantique permettent à des pièces sombres comme les combles, les couloirs, le sous-sol ou les penderies de bénéficier d’une lumière naturelle. Dans cet article, nous allons vous guider afin de mettre en place un puits de lumière dans votre maison.

Puits de lumière : définition et principes de fonctionnement

Issu de l’invention de l’entreprise australienne Solatube, le puits de lumière est un conduit destiné à l’entrée et à la diffusion de la lumière naturelle venant de l’extérieur à l’intérieur d’une habitation. Il permet d’éclairer des pièces aveugles sans recourir à un éclairage artificiel. Ce système peut s’installer sur le toit ou sur la façade si l’orientation de la pièce à éclairer le permet.

Le puits de lumière se compose de quatre pièces maîtresses, à savoir :

    • un dôme ou une vitre ;
    • un solin d’étanchéité ;
    • un tube rigide ou flexible ;
    • un diffuseur.

Tous ces éléments coordonnent ensemble pour faire profiter l’intérieur d’une maison de la lumière solaire. Celle-ci est captée par le diffuseur puis redistribuée dans les pièces par le tube doté de miroirs.

Puits de lumière : avantages

Un intérieur bien éclairé est source de bien-être et de confort pour les occupants d’une maison. En effet, la lumière du jour est bénéfique pour la santé pour ne citer que ses bienfaits sur la peau par exemple. Le traitement à base de lumière ou luminothérapie permet également de soigner certaines maladies comme le cancer ou le trouble affectif saisonnier. Ainsi, l’installation d’un puits de lumière s’avère une option intéressante pour éclairer au mieux une pièce peu exposée au soleil ou une pièce aveugle.

Un puits de lumière est un moyen de faire des économies d’énergie et c’est bien évident. Lorsque la maison est suffisamment éclairée par la lumière solaire, voire par celle de la lune et des étoiles, l’usage d’un éclairage artificiel se trouve réduit. Quoi de mieux pour faire baisser votre facture énergétique !

Puits de lumière : guide d’installation

Tout d’abord, il convient de noter que l’aménagement d’un puits de lumière ne nécessite pas l’obtention d’un permis de construire. Cependant, vous devez effectuer une déclaration de travaux de toiture. L’installation de ce système d’éclairage n’a rien de compliqué, vous pouvez le faire vous-même si vous souhaitez vous passer des frais d’intervention d’un charpentier ou d’un couvreur. Pour réussir comme un pro la construction d’un puits de lumière, il faut suivre scrupuleusement les étapes suivantes :

Choisir les bons matériaux

Un puits de lumière de qualité passe incontestablement par le choix de matériaux adéquats. Pour un tube rigide, le métal poli ou l’aluminium est préconisé tandis que le PVC est idéal pour un tube plus souple. Orientez votre choix en fonction de vos besoins. Quant au diffuseur, l’acrylique est à privilégier même si le polycarbonate reste aussi une bonne alternative.

Déterminer l’emplacement du puits

Comme il a été dit plus haut, un puits de lumière peut être installé sur la façade, mais généralement, on privilégie un emplacement sur le toit. Le but est de rechercher le meilleur endroit pour bénéficier d’une lumière naturelle optimale. Dans la même optique, déterminez la surface de la pièce que vous souhaitez illuminer, la hauteur des combles ainsi que le type de couverture de votre toiture.

Effectuer l’installation proprement dite

Une fois l’emplacement du puits de lumière défini, il est temps de passer à la mise en place du système. Commencez par marquer le centre du plafond par une vis puis procédez au calcul de la position de l’ouverture dans la toiture. Retirez les tuiles ou la tôle (une surface d’un mètre carré suffit) afin de placer le capteur du puits. Découpez ensuite le plafond et l’isolant situés en dessous et installez le tube. Pour garantir l’étanchéité de votre puits de lumière, n’oubliez pas de fixer un solin. Enfin, placez le diffuseur à l’intérieur de la pièce à éclairer ainsi que le dôme sur la toiture.