pose de carrelage

Pour le    sol, les murs et la terrasse, les techniques de carrelage peuvent varier. Il faudra analyser et opter pour celles qui semblent plus adaptées à chaque type de carrelage à réaliser. Il est également possible de profiter de revêtements très avantageux et hors du commun. Ceux-ci présentent même l’avantage d’être pratiques et durables.

Faire un carrelage sur un sol inégal

Que faut-il savoir ?

Il est nécessaire de contrôler chaque surface avant de commencer la pose d’un carrelage. Il faudra analyser et vérifier si la surface est bien plane et lisse. Dans le cas où la surface n’est pas lisse ou plane, c’est-à-dire inégal, il faudra procéder à une technique dénommée pose scellée. Cette technique est connue de tous les établissements de carrelage à l’instar de SASU BOUFFARD, BAZOCHES-SUR-HOËNE.

Elle peut encore être surnommée la pose traditionnelle. Elle consiste à mettre en place une chape de mortier de ciment qui sera tiré sur tout le long du sol de votre chambre ou pièce. Cela permettra d’aplanir tous les sols qui semblent irréguliers ou qui sont fortement abîmés.

Comment se fait la pose traditionnelle ?

Dès que la chape de mortier mise en place devient suffisamment lisse, il est possible d’y poser très facilement un carrelage grès cérame ou de solides carreaux de ciment. La pose de carrelage avec la technique de pose traditionnelle semble plutôt simple et très adaptée pour les sols inégaux. Afin de bien séparer les carreaux, il est recommandé d’utiliser des croisillons en fonction de la taille désirée pour les joints.

Dans les cas où les inégalités du sol sont de moins de 5 mm, il est possible d’employer une autre technique appelée ragréage. Celle-ci se sert d’un mortier spécial et résistant présentant des propriétés auto-lissantes et auto-nivelantes.

Comment effectuer la pose d’un carrelage mural ?

Le carrelage mural peut se faire des deux côtés. De ce fait, il peut s’agir d’un carrelage extérieur ou intérieur. Pour mettre de la mosaïque sur les murs, la technique adéquate est celle de la pose collée. Il s’agit d’ailleurs de la technique la plus employée de nos jours.

Elle est plus facile à mettre que la chape de mortier. Pour des murs déjà bien lisses et propres, il faudra juste se munir d’une colle spéciale pour le carrelage. La colle doit être appliquée petit-à-petit sur le mur et la pose des carreaux doit se faire très facilement.

Pour des carreaux de grande taille, il faudra effectuer un double collage. C’est-à-dire qu’il faudra non seulement appliquer la colle sur le mur mais également sur le carreau avant de le poser. Le jointoiement doit être effectué 24h après la pose du carrelage.

Bien carreler une terrasse : comment faire ?

Le carrelage d’une terrasse s’effectue avec un type de carreau donné. Les terrasses en bois sont très en vogue et populaires. Cependant, leur entretien est des plus complexes. Il est possible d’opter pour un carrelage imitation bois, qui combine l’esthétique du bois à la praticité des carreaux. Pour la poser, il est nécessaire de s’assurer que le support ait été bien préparé.

Ensuite, il faudra effectuer une pose collée à l’aide d’un mortier-colle convenable avec votre extérieur. Le double encollage est préféré ici afin de faciliter une bonne adhésion des carreaux. La pose doit être effectuée entre 15 et 18• C afin d’éviter toute fissure au niveau des joints. De bonnes connaissances dans le domaine permettent d’économiser sur le prix de pose du carrelage.

Combien de techniques de pose de carrelage y’a-t-il ?

Deux techniques sont principalement connues mais une troisième peu reconnue s’applique également. Chaque technique de pose de carrelage présente une certaine particularité.

  • La pose de carrelage scellée ;
  • La pose de carrelage collée ;
  • La pose de carrelage à double collage.

Il s’agit là des trois principales techniques employées par les entreprises de carrelage. Chacune d’elles convient avec un type de sol bien précis.