Assurance habitation

La principale fonction d’un escalier dans une maison est de relier les étages. Mais au fil du temps son rôle a évolué. De nos jours, l’escalier est devenu un élément de décoration essentiel d’une maison, surtout lorsqu’il est installé à l’intérieur. C’est pourquoi il est très important de bien le choisir. Selon vos critères pratiques et esthétiques (espace disponible, budget, etc.), il existe différents types d’escaliers. Afin de vous aider à y voir plus clair, nous allons les voir un à un, avec leurs caractéristiques respectives.

Les différents types d’escaliers

Il existe trois grandes familles d’escaliers :

-Les escaliers suspendus

Ce type d’escalier est très tendance de nos jours. À la fois gracieux et aérien, il apporte un cachet à votre intérieur. L’escalier suspendu est maintenu par un système presque invisible. Il se compose de marches autoportantes reliées au mur par des goujons métalliques protégés par des coussinets isolants. Le plus souvent, l’escalier suspendu n’a pas de contremarche. Ce qui permet à la pièce où elle se trouve de rester lumineuse. Malgré le fait qu’il soit suspendu, ce type d’escalier est très fiable et sécurisant. Il peut même supporter des charges supérieures à celles des escaliers classiques. Par ailleurs, il affiche aussi une durée de vie très élevée, dépassant les 50 ans. Cependant, ce n’est pas le meilleur choix si vous avez des enfants de bas âge dans votre maison, puisqu’il n’a pas de rampe. C’est le seul défaut qu’on peut trouver à ce modèle.

-L’escalier à limon central

Ce type d’escalier se caractérise par le fait qu’il repose sur toute sa longueur sur un seul support. En effet, l’escalier à limon central est constitué d’un seul morceau. En effet, toutes les marches sont disposées sur un seul limon. Selon la forme que vous souhaitez, il peut être droit, à quart-tournant ou à deux-quarts tournant. Et comme pour l’escalier suspendu, il ne possède pas non plus de contremarche. Ce qui le rend très léger. En outre, sachez également que ce type d’escalier peut être réalisé avec différents types de matériaux : le bois, l’acier ou encore le métal.

-L’escalier à pas japonais

Parmi les différents types d’escaliers qui existent, l’escalier à pas japonais est sans aucun doute le moins connu de tous. Également connu sous le nom d’escalier à pas décalé, il permet un gain de place considérable. Ce qui en fait le modèle idéal pour les petits espaces. Considéré comme étant un escalier secondaire, il est utilisé notamment pour accéder à des combles aménagés ou une mezzanine. L’escalier à pas japonais est composé de marches découpées de façon asymétrique. Ce qui fait qu’elles ne se superposent pas vraiment. Malgré le fait qu’il ait une pente très raide, ce type d’escalier est très confortable à utiliser, sauf peut-être pour les personnes âgées. Et pardessus tout, il est très facile à installer et est accessible à tous les budgets.

Les différentes formes d’escaliers

En ce qui concerne les formes, vous avez également le choix entre plusieurs solutions pour la réalisation de votre escalier. Selon vos besoins et l’espace dont vous avez à votre disposition, vous pouvez opter pour un escalier droit, quart tournant, deux-quarts tournant ou encore l’escalier en colimaçon.