cheminee

Il est très rare de voir une vieille bâtisse sans une cheminée. Pour apporter du cachet à votre décoration et passer vos soirées d’hiver dans une ambiance chaleureuse, vous envisagez de remettre en service la vieille cheminée. Dans certaines communes de la France, l’installation et l’utilisation d’une cheminée sont soumises à des réglementations très strictes. Il y a des consignes de sécurité et des conditions d’entretien à respecter. Alors comment faire pour remettre en service une vieille cheminée ? Faut-il apporter quelques travaux de rénovation ? Découvrez dans cet article les réponses à toutes ces questions.

Comment remettre en service une vieille cheminée ?

L’installation d’une cheminée performante entre dans le cadre de l’amélioration de la performance énergétique de l’habitat et de ce fait, elle permet aux propriétaires de bénéficier d’aides et de subventions financières. Cependant, en raison des enjeux environnementaux et pour éviter les incendies domestiques ainsi que les intoxications liées au monoxyde de carbone, la réglementation sur les cheminées a évolué. Depuis 2015, il est interdit de brûler du bois dans les cheminées à foyer ouvert. Ces types de cheminées sont pointés du doigt, en raison de leur faible rendement et de leur pollution. Pour pouvoir réutiliser une vieille cheminée, il est de ce fait nécessaire de la transformer en cheminée à foyer fermé. Cependant, avant cela, vous devez vérifier l’état de tous les éléments de votre cheminée pour déterminer les travaux de restauration à effectuer. Vous devez vous assurer que le mur et le sol sont conçus avec des matériaux résistants à la chaleur. Il en est de même pour le conduit et les tuyaux d’évacuation. Pour être sûr que les travaux soient conformes aux normes, vous devez les confier à une personne qualifiée. De plus, pour être éligible à des aides financières, l’intervention d’un professionnel est obligatoire.

 

Quelles sont les étapes à suivre pour rénover une vieille cheminée ?

Se chauffer au bois est une solution intéressante, puisque ce combustible est peu coûteux. Cependant, pour éviter les incendies et les risques d’intoxication, l’installation doit être conforme aux normes imposées. Pour une cheminée qui n’a pas servi depuis une longue période, la première chose à faire est de vérifier l’état du conduit d’évacuation. Pour assurer la bonne évacuation des fumées, celui-ci doit être parfaitement étanche. S’il n’y a pas de réparations à faire, le conduit doit néanmoins être nettoyé. Pour le nettoyage, il suffit de passer un coup d’éponge sur les parois. Par ailleurs, le ramonage ne concerne pas seulement les cheminées en service. Si la vôtre n’a pas servi depuis longtemps, cette opération est obligatoire. Il faut également vérifier l’état de l’intérieur du foyer, au cas où la plaque est atteinte par la rouille. Afin que la cheminée s’harmonise avec la décoration de votre salon, vous pouvez aussi refaire l’habillage. De plus, dans les anciennes maisons, les cheminées sont souvent en pierre naturelle. Actuellement, plusieurs possibilités s’offrent à vous sur le choix des matériaux pour l’habillage de cheminée. Vous avez le choix entre :

-le béton cellulaire ;

-le verre ;

-le marbre ;

-le bois ;

-le métal (inox, aluminium, acier ou fonte)  ;

-la pierre maçonnée ;

-la céramique ;

-et la brique.

Cependant, sachez que quel que soit le matériau que vous choisissez pour l’habillage de votre cheminée, les travaux doivent être effectués de telle sorte qu’ils soient conformes aux normes. Vous devez également vous assurer que le sol puisse supporter le poids du matériau utilisé. À part le choix du matériau, celui de la vitre peut également contribuer à offrir plus d’esthétique à votre cheminée. Vous pouvez opter pour un modèle coulissant, oscillo-battant ou avec une ouverture classique. Il faut également prendre en compte son entretien. Le verre vitrocéramique est le plus utilisé. Il est facile à nettoyer et résiste parfaitement à une forte chaleur.