detecteur-de-mouvement

Dans le but de sécuriser votre maison ou de bénéficier d’un véritable confort écologique, vous pouvez utiliser un détecteur de mouvement. Ce dispositif est très pratique et très efficace. Mais comment mettre en place soi-même ce dispositif ? Découvrez dans la suite de la rédaction les étapes à suivre pour y arriver.

Étape préparatoire : les précautions et le matériel indispensable

L’installation d’un détecteur de mouvement peut être réalisée par vous-même. Toutefois, vous pouvez faire appel à un spécialiste de l’installation des systèmes de sécurité pour réaliser les travaux.

Il est important de rappeler qu’il s’agit d’une activité électrique. C’est pour cela qu’il faut obligatoirement prendre certaines précautions avant de s’y mettre. La première des choses à faire est de couper la source d’alimentation énergétique. Ensuite, vous devez vous assurer d’avoir les mains sèches afin d’éviter tout risque d’électrocution. Enfin, vous devez vérifier les phases avant de démarrer. Pour ce faire, utilisez un testeur de tension pour procéder à ces vérifications.

En dehors des dispositions nécessaires à prendre, vous aurez besoin du matériel. Il s’agit principalement d’un système de détecteur de mouvement, d’une perceuse, d’un niveau, d’un nouvel éclairage, d’un stylo ou d’un crayon.

Une fois ces conditions réunies, vous êtes donc prêt pour démarrer l’installation proprement dite.

Étape 1 : mise en place de la boîte de dérivation

La première étape consiste à placer la boîte de dérivation sous le détecteur de mouvement. La fonction de ce dispositif est d’alimenter le détecteur de mouvement. Lors de la disposition de la boîte de dérivation, veillez à ce que 2 fils en départ du détecteur soient conservés. En vrai, l’éclairage sera téléguidé par le détecteur de mouvement à installer.

Étape 2 : apprêter les fils

La deuxième étape revient à la préparation des fils. Au total, vous aurez besoin de 4 fils. Deux fils de phase à raccorder au détecteur de mouvement, un fil pour l’éclairage et un autre pour la boîte de dérivation.

Étape 3 : mettre en place le détecteur de mouvement

La troisième étape consiste à installer le détecteur de mouvement au mur. À ce niveau, vous devez vous assurer de bien visser le matériel au support. Et le détecteur doit nécessairement être placé en haut de la boîte de dérivation. Ainsi, vous aurez donc fixé au mur la boîte de dérivation et les fils à raccorder à l’intérieur avec le détecteur.

Étape 4 : positionnement de l’éclairage

L’étape suivante est le positionnement de l’éclairage. Vous pouvez utiliser le matériel appelé niveau pour disposer l’éclairage à l’endroit idéal. Que ce soit au plafond ou en applique, assurez-vous de trouver l’espace convenable pour l’éclairage. Tenir compte de la dimension du cadre pourrait aussi vous aider.

Étape 5 : le câblage

Eh bien ! Nous sommes venus à l’étape du raccordement entre l’éclairage et le détecteur. Vous aurez besoin d’une pince pour dénuder les fils. Un fil sera commandé par le détecteur et un autre câble qui viendra directement de l’alimentation vers l’éclairage (ce qu’on appelle la phase directe). Ce fil peut passer via la boîte de dérivation sans passer par le détecteur.

Étape 6 : le raccordement

C’est l’étape finale. Vous aurez donc à faire à ce niveau le raccordement et le câblage de tout le système. D’abord, vous allez raccorder le détecteur de mouvement à l’alimentation énergétique. Vous devez, par ailleurs, êtes sûr que les fils sont bien insérés. Lorsque les fils qui sont dans le socle du détecteur de mouvement sont raccordés, vous pouvez par la suite installer le cache de protection sur le détecteur. Enfin, vous allez faire les réglages sur le détecteur de mouvement. Les réglages concernent la sensibilité, la temporisation et l’écart de déclenchement du détecteur de mouvement.

N’oubliez pas de tester le fonctionnement du dispositif avec une source d’alimentation. Vous l’auriez constaté, c’est simple d’installer un détecteur de mouvement. Il suffit de suivre scrupuleusement les instructions.