entretien_cheminee

L’installation d’une cheminée implique un ramonage régulier des conduits. Il/Cela permet d’éviter le dépôt de suies à l’intérieur de votre poêle et limite les risques d’incendie. La fréquence de l’entretien de la cheminée diffère d’une commune à une autre. Renseignez-vous donc auprès de votre département sanitaire. Mais, avant de débuter les travaux, découvrez à qui revient de payer les charges relatives à cette tâche.

Les réglementations sur l’entretien de cheminée

Les règles sur l’entretien de cheminée ne sont pas les mêmes selon le type de logement. Pour une maison individuelle par exemple, c’est toujours à l’occupant de prendre en charge les travaux de ramonage. Cependant, si ceux-ci sont réalisés par le propriétaire du bâtiment, ils doivent être déduits des charges locatives.

Pour ce qui est d’un logement collectif, le ramonage de cheminée dans les parties privatives appartient à l’occupant. En ce qui concerne l’entretien de la poêle dans les parties communes, il revient au syndic de copropriété de s’en occuper.

Quoi qu’il en soit, l’entretien de cheminée est obligatoire au moins une fois par an. Dans des cas exceptionnels, vous pouvez être amenés à réaliser le ramonage deux fois par an. À l’issu de cet entretien, le ramoneur doit vous délivrer un certificat. Celui-ci est à présenter lors du prochain ramonage.

Les différentes techniques de ramonage

Le ramonage de cheminée peut s’effectuer par l’intérieur ou par l’extérieur par le biais/à l’aide d’un hérisson. Le modèle à utiliser dépend (a priori) du matériau de la canalisation de la cheminée. Pour les conduits maçonnés, privilégiez les hérissons en inox ou en acier. S’il s’agit de tubages en inox de forme arrondie ou ovale, optez pour un hérisson en nylon. Le choix du hérisson tient aussi compte de la section, du diamètre et de la longueur du conduit.

Peu importe le type de hérisson que vous avez choisi, vous devez effectuer un mouvement de va-et-vient pour enlever les suies sur les parois de la cheminée. Profitez-en pour vous assurer que le conduit de votre poêle n’est pas obstrué.

Sachez que le ramoneur est tenu d’emporter avec lui les suies de la cheminée. C’est un service inclus dans l’entretien de poêle.

Le prix du ramonage

Le prix du ramonage dépend de plusieurs critères : nature de l’opération, région, professionnel choisi, etc. En moyenne, en région parisienne, comptez entre 55 et 80 . Pour une intervention en province, cela revient entre 40 et 60 €.

L’entretien de cheminée doit être réalisé par un professionnel certifié par OPQCB ou Organisme Professionnel de Qualification et de Classification du Bâtiment. Cela vous permet de bénéficier d’une indemnisation en cas de pépin. Vous pouvez aussi exiger du ramoneur une qualification QUALIBAT ou au moins trois ans d’expérience dans le domaine.

Sachez qu’en cas de mauvais entretien de la cheminée, vous risquez d’encourir une amende de 450 €. Si un sinistre venait également à se produire, votre responsabilité civile sera engagée. Votre compagnie d’assurance peut aussi décider de ne pas vous accorder une indemnisation des dégâts causés pour défaut d’entretien.

Alors, n’hésitez pas à faire appel à l’entreprise AVENIR RAMONAGE à Rennes pour réaliser l’entretien de votre cheminée. Pour limiter les risques d’intoxication ou d’incendie, son équipe peut intervenir de façon régulière.

La société propose également le contrôle de vacuité, le ramonage de fours à pain, l’inspection vidéo des conduits de fumées et quelques travaux pour les copropriétés et les immeubles. Disposant de 25 ans d’expérience dans le ramonage de cheminée, l’entreprise peut vous conseiller sur les techniques à adopter pour éliminer les résidus et les suies qui entravent le bon fonctionnement de votre poêle. Pour demander un devis ou pour obtenir plus de précisions sur ses différents services, utilisez le formulaire visible sur son site web. Pour avoir une réponse rapide, appelez directement au 02 99 78 89 13.