entretien et nettoyage cheminée

Au bout d’un certain temps, nos appareils de chauffe se salissent. Ils doivent donc être nettoyés et entretenus pour des raisons de confort et de santé. Une technique existe pour effectuer l’entretien de ces appareils de chauffage : le ramonage. Ce dossier fait le point sur ce sujet.

Le ramonage, pour quels intérêts ?

Il s’agit d’un travail d’entretien et de nettoyage de conduits de cheminée. En effet, les tuyaux d’évacuation de la fumée subissent souvent des dégâts fonctionnels à cause des dépôts s’accumulant après chaque flambée. En effet, ils vont provoquer une réaction chimique et créer des sucs appelés de la suie.

Sachez que la combustion de ces substances chimiques peut s’avérer très dangereuse tant pour votre santé que votre sécurité. Elle peut en effet, rejeter des gaz carboniques dans l’air et affecter par la suite votre système respiratoire. Le phénomène de combustion représente également un danger, car il peut provoquer un incendie. D’où l’importance de faire ramoner votre cheminée. Le travail de ramonage consiste, dès lors, à enlever les suies pour optimiser les performances de votre cheminée.

Quand faut-il le faire ?

Pour savoir quand réaliser le nettoyage de votre conduit, vous pouvez faire un diagnostic de son état fonctionnel.

En général, une cheminée doit être ramonée au moins 2 fois par an. Cependant, lorsque vous vous apercevez que la chaleur émise a diminué, c’est que son conduit de fumée n’est plus en mesure de retenir la chaleur. Si ce genre d’incident apparaît souvent, vous devez effectuer le ramonage.

En outre, chaque type de cheminée a ses propres caractéristiques et, par conséquent, son propre mode d’entretien. La cheminée classique et le poêle à bois doivent, par exemple, être ramonés 2 fois par an, puisqu’ils dégagent beaucoup de fumées et que leurs conduits sont très fragiles. Par contre, le poêle à granulés et la chaudière ne nécessitent qu’un seul ramonage par an étant donné que la quantité de fumée qui en sort est moindre.

Néanmoins,, évitez de faire l’entretien de votre cheminée en automne, car c’est la période où les ramoneurs sont très demandés et vous risquez de ne pas en trouver. Il est préférable de le faire avant cette période : durant le printemps, par exemple, ou quelques jours avant l’automne.

Est-il réglementé ?

Oui ! Une réglementation est appliquée vu les risques que peut présenter le mauvais fonctionnement de votre système de chauffage. De ce fait, le ramonage est devenu une obligation pour tout propriétaire ayant une cheminée.

Étant donné que l’installation de cheminée modifie la structure de votre habitat, la municipalité va décrire les modalités de cette obligation selon le PLU. Pour cette raison, il est nécessaire de vous informer auprès de votre mairie.

Dans tous les cas, le ramonage doit être entrepris par un ramoneur professionnel à cause de la délicatesse de l’opération. Et afin de s’assurer que les travaux de ramonage ont bien été effectués, vous devez obtenir une attestation.

Si vous avez omis de faire faire le nettoyage et l’entretien de votre cheminée, vous pouvez encourir des sanctions administratives. Il s’agit d’un amendement pouvant monté jusqu’à 450 euros. La sanction est plus sévère lorsqu‘un incendie est causé par votre appareil. Dans ce sens, vous engagez votre responsabilité civile et êtes passible de condamnation pénale, car vous mettez en danger le voisinage.

À l’instar des autorités publiques, votre assureur exige également le ramonage de votre cheminée. En cas d’incendie, il se peut que votre assureur maintienne l’absence d’entretien et de nettoyage comme motif de non-remboursement.