Designed Stairs

L’escalier une construction composée de marches, il permet de passer d’un niveau inférieur de la maison à un niveau supérieur et vice-versa. Cet élément réalisé le plus souvent avec du bois est soumis à de rudes épreuves à longueur de journée, en raison des va-et-vient. Il peut présenter des signes d’usure qui n’est pas très esthétique pour la pièce dans laquelle il se trouve. On peut lui donner facilement une nouvelle vie grâce à la réalisation de certaines actions.

Les actions à mener pour rénover un escalier

La rénovation d’un escalier en bois se fait en 3 principales étapes, dont la première vise à préparer le bois, la seconde à appliquer les différents produits et la dernière à nettoyer.

La préparation du bois

Cette opération consiste à nettoyer l’escalier en bois pour éliminer toutes les impuretés. On utilise de l’eau chaude mélangée à un nettoyant à base de soude et une petite brosse à dents légèrement molles pour éviter de rayer le bois. Une fois le nettoyage terminé, on rince et on laisse sécher. Lorsque l’escalier est peint et qu’on souhaite faire ressortir son aspect bois, il faut utiliser un décapant pour enlever au maximum la teinte.

Un ponçage peut être nécessaire en fonction de l’état de l’escalier et du résultat souhaité. Cette opération est incontournable si on souhaite éclaircir un bois foncé ou si l’escalier est ciré ou huilé. Il faut poncer le bois à blanc jusqu’à faire ressortir la matière brute, afin de faciliter l’adhésion des produits qui seront appliqués plus tard. Une fois le ponçage terminé, il faut vérifier les éventuelles dégradations (trous, fissures) et les réparer.

La peinture, la teinte et la vitrification de l’escalier en bois

La sélection des produits à utiliser est fonction du résultat souhaité. On découvre désormais sur le marché des peintures pour escalier qui permettent de rénover le bois sans avoir à appliquer de sous-couche, mais elles fournissent une finition peinte qui cache l’aspect bois.

Le vitrificateur incolore et légèrement teinté est le produit idéal si on souhaite mettre l’aspect bois en valeur. Le choix du vernis dépend du goût de chaque personne. Il peut être brillant, satin ou mat, mais les performances sont toutes les mêmes. Il faut appliquer deux à trois couches de vitrificateur si on souhaite bénéficier d’un rendu final à la hauteur des attentes. Chaque séchage doit durer au moins trois heures.

On trouve sur le marché des vitrificateurs spécial pour les escaliers qui renferment des microparticules antidérapantes. Ce produit est nécessaire si on a l’habitude de descendre les marches en chaussettes et/ou en courant.

Lorsqu’on doit utiliser l’escalier chaque tous les jours, il faut rénover une marche sur deux pour éviter de les écraser.

Le nettoyage et l’entretien d’un escalier en bois après la rénovation

L’utilisation de l’escalier en bois doit être réalisée au moins un jour après l’application de la dernière couche. Il faut éviter de trop solliciter le bois dans les deux ou trois semaines qui suivent la rénovation, afin de laisser les produits mieux agir.

Pour le nettoyage et l’entretien de l’escalier, il faut éviter de le lessiver à grande eau et avec des produits abrasifs. Une serpillère et de l’eau chaude sont suffisantes pour son entretien.

On doit appliquer un polish rénovateur une fois par année, afin d’éviter que le vernis ne perde son éclat. Il permet de faire briller le vitrificateur et de camoufler les micro-rayures.

Vous envisagez dans un futur proche de faire la rénovation de divers autres éléments de votre maison, dont tout ce qui touche l’électricité et l’énergie, n’hésitez pas à vous renseigner sur les normes concernant la rénovation énergétique.