Lorsqu’il est bien pensé, l’éclairage permet de créer une ambiance particulière en décoration intérieure. Que ce soit pour votre confort ou pour le résultat esthétique, il existe donc des règles à suivre en ce qui concerne l’emplacement des lampes et le choix de leur degré d’intensité. Tout ce qu’il faut savoir pour réussir l’installation de son système d’éclairage.

Le plan d’éclairage

Pour mieux répondre aux critères décoratifs et au besoin de confort des habitants, l’on utilise souvent un éclairage fonctionnel et décoratif. Pour ce faire, vous aurez besoin de trois sortes d’éclairage : l’éclairage général, l’éclairage de tâche et les accents lumineux. En mélangeant ces trois solutions, vous obtiendrez différentes ambiances et arriverez facilement à créer une identité pour chaque pièce.

Par exemple, un salon à la fois neutre et bien éclairé inspirera la sérénité tandis que les éclairages secondaires aideront à créer une ambiance boudoir dans la chambre à coucher.En ce qui concerne le plan d’éclairage, vous devez prendre en compte les variations, les niveaux de luminosité et les différentes sources de lumière.En agissant ainsi, vous pourrez facilement définir l’usage de la pièce et créer un point focal autour duquel va tourner la décoration intérieure.

L’éclairage général

Que vous optiez pour un éclairage général ou d’ambiance, vous devez toujours faire en sorte qu’il envahisse toute la pièce afin d’obtenir une vision claire et nette. Pour des soucis de confort et de sécurité d’utilisation, la lumière doit toujours aller d’un mur à l’autre, tout en illuminant le plafond en placoplatre et le sol.

Dans d’autres configurations, les lampes de sol et les appliques murales serviront à créer un éclairage vers le haut alors que les spots et les luminaires sur câble vont générer un éclairage général vers le bas.

L’éclairage de tâche

Comparé à l’éclairage général, celui de tâche éclaire trois fois plus. Il est donc utilisé au niveau des zones d’ombres et de certains endroits qui nécessitent un éclairage précis. Cependant, il est conseillé de bien calculer l’intensité des deux éclairages parce que vous risquez d’avoir des migraines en présence d’un luminaire à faible intensité et d’une ampoule trop vive.

Pour réussir à bien répartir les sources de lumière dans une pièce, il est souvent conseillé de hausser le nombre de watts utilisés.

Les accents lumineux

Ces éclairages servent à attirer les regards sur les objets précieux du salon comme les tableaux, la cheminée et les miroirs. Ici, il est possible de multiplier par 3 la luminosité des ampoules pour obtenir l’effet recherché. Pour éviter de brouiller votre vision, placez bien la lampe pour ne pas créer des reflets dans le miroir ou le tableau. Afin d’éviter de brûler l’objet en question, la lampe halogène sera toujours orientée dans un angle de 30 degrés.

Une fois que vous aurez choisi vos lampes, il ne vous reste plus qu’à faire preuve d’imagination pour créer une belle décoration intérieure, avec des ambiances qui répondent à vos attentes : éclairage tamisé pour le romantisme, des lampes vives et stimulantes dans le bureau, etc.