Assurance Habitation

Les obligations en matière d’assurance habitation concernent tant les propriétaires que les locataires, mais elles ne sont pas les mêmes, surtout concernant les prix. En effet, le coût varie en fonction du statut, de la région, du logement, de la valeur des biens et des garanties souhaitées. Voici quelques idées de prix d’assurance habitation pour les maisons et logements dans diverses régions.

Le prix moyen de l’assurance habitation d’une maison et d’un appartement par région

Les informations ci-dessous donnent un aperçu de la moyenne des prix de l’assurance habitation en fonction de la région et du logement.

Le coût de l’assurance habitation d’une maison par région

Les prix moyens de l’assurance habitation sont les suivants :

  • Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine : 385 €
  • Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes : 350 €
  • Auvergne-Rhône-Alpes : 365 €
  • Bourgogne-Franche-Comté : 365 €
  • Bretagne : 320 €
  • Centre-Val-de-Loire : 340 €
  • Corse : 520 €
  • Île-de-France : 445 €
  • Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées : 365 €
  • Hauts-de-France : 365 €
  • Normandie : 330 €
  • Pays de la Loire : 330 €
  • Provence-Alpes-Côte d’Azur : 465 €

Le prix moyen d’une assurance habitation d’un appartement

Le prix de l’assurance habitation des appartements est plus bas que pour celui des maisons, car les risques sont peu élevés.

  • Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine : 190 €
  • Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes : 185 €
  • Auvergne-Rhône-Alpes : 205 €
  • Bourgogne-Franche-Comté : 185 €
  • Bretagne : 160 €
  • Centre-Val-de-Loire : 175 €
  • Corse : 370 €
  • Île-de-France : 240 €
  • Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées : 195 €
  • Hauts-de-France : 190 €
  • Normandie : 180 €
  • Pays de la Loire : 165 €
  • Provence-Alpes-Côte d’Azur : 240 €

Le coût de l’assurance habitation pour un propriétaire est en moyenne plus élevé que pour les locataires.

Comment calcule-t-on le prix de l’assurance habitation ?

Le coût de l’assurance habitation est calculé en fonction de nombreux critères :

La superficie du logement et la valeur des biens mobiliers

Les éléments pris en compte à ce niveau sont la superficie du bien à assurer, le nombre de pièces à vivre, les annexes telles que les vérandas ou le grenier et les garanties auxquelles on a souscrit.

Votre profil d’habitant

L’assurance prend en compte le propriétaire occupant, le propriétaire non-occupant, le locataire d’un logement meublé ou pas, l’occupant à titre gratuit, le résident d’une habitation de fonction et le copropriétaire. Le nombre de sinistres auxquels la maison a été confrontée dans le passé est également un élément capital que l’assurance prend en compte. En effet, l’assureur s’en sert pour évaluer le risque de négligence.

Le type de logement habité

La compagnie d’assurance prend en compte l’année de construction du logement lorsque l’appartement se trouve au rez-de-chaussée ou au dernier étage.  Dans cette même optique, même le calcul de la prime diffère pour une assurance habitation, une résidence secondaire, un logement principal et pour une copropriété. Le lieu dans lequel la maison a été construite impacte également sur le prix de l’assurance.

L’indice ICC FFB

Les compagnies d’assurance indexent le montant de la prime sur l’indice du prix de la construction de la fédération française du bâtiment (ICC FFB). Cet indicateur permet de définir la valeur totale d’un bien immobilier à partir du prix moyen d’un immeuble à Paris. Il faut donc comprendre que tout le calcul de la prime d’assurance habitation se trouve dans la définition du risque estimé.

L’assurance habitation est régie par la loi, une plateforme a été mise en place par l’état pour mieux comprendre les droits et devoirs lors de la souscription.