Le spa désigne de nos jours le bain à remous, par injection d’eau et d’air. On s’y baigne, dans de l’eau chauffée d’une température entre 37 et 40° C. On peut avoir un spa de détente chez soi, mais il y a des spas d’hygiène, à usage public dans des centres de remise en forme.

En France, les spas sont soumis aux contrôles de l’Agence Régionale de Santé (ARS), qui vérifie la qualité de l’eau. L’ARS propose des actions correctives s’il y a non-conformité (risque sanitaire potentiel pour les usagers).

Entretenir l’eau du spa

L’eau du spa est filtrée, traitée et recyclée continuellement. Pour assurer la santé du baigneur et sa qualité, l’eau a besoin de traitements particuliers.

Maintenir le bon taux de pH

Le pH ou le potentiel d’hydrogène est la concentration en ions hydrogène, représentant l’acidité de l’eau. L’échelle est comprise entre 0 et 14. Le pH neutre est de 7.

Avec un pH élevé, l’eau est basique, devient trouble et corrosive et compromet l’action des produits. Si le pH est bas, on a de l’eau acide, agressive pour la peau et les équipements.

Pour réguler le taux de pH, utiliser les correcteurs de pH pour piscines et spas : pH Plus pour augmenter le pH et pH Moins pour le réduire.

Maintenir le bon taux de TH (titre hydrotimétrique)

Il s’agit de la teneur en sel de l’eau. L’eau est dure quand le taux du magnésium et du calcium est élevé. Trop douce, l’eau devient rapidement corrosive. Quand l’eau est trop dure, elle entartre la cuve et tout le système hydraulique. On peut stabiliser (augmenter ou rehausser) le TH en utilisant de l’hypochlorite de calcium. Au cas où l’eau serait trop dure, pour éviter la formation de tartre, il faut utiliser STOP CALC Liquide HTH.

Maintenir le bon taux d’alcalinité ou de TAC (titre alcalimétrique complet)

Il s’agit de la concentration en ions carbonates et bicarbonates. Le taux d’alcalinité est exprimé en degré français (°f). Le taux idéal est compris entre 8 et 14 °C (c’est-à-dire de 80 à 140 milligrammes par litre d’eau). Si te le taux d’alcalinité est élevé, les installations s’entartrent et il est difficile de faire baisser le taux de pH. Avec un taux d’alcalinité trop bas, il y a une baisse du pH, l’eau devient trop acide et plus agressive.

Pour faire baisser le TAC, on peut utiliser le pH-. Pour l’augmenter, on peut utiliser Alca Plus de Bayrol, un correcteur d’alcalinité en poudre.

Désinfection du spa

Le spa a régulièrement besoin d’une désinfection chimique, un traitement qui peut se faire avec le chlore ou le brome.

Le chlore est efficace pour lutter contre les bactéries et les champignons. On peut avoir du chlore en galets, en pastilles ou en microbilles. D’un coût plus accessible, le chlore est néanmoins moins efficace, une fois le pH stabilisé. En contact avec l’azote provenant de l’utilisateur, il produit des chloramines, d’une odeur désagréable, qui irritent les yeux et les voies respiratoires.

Le brome, une autre alternative au chlore coûte plus cher, mais est plus efficace. Il est moins odorant et n’est pas trop sensible par rapport au taux du pH.

L’oxygène actif, efficace pour le traitement de l’eau de piscine est moins efficace pour un spa, à cause de la température, au-dessus de 30° C.

Le spa gonflable

Avec le spa gonflable, tout le monde peut profiter de la détente dans un bain à remous. On peut s’offrir un spa à 4 places à partir de 350 €. Le prix de la version BESTWAY Lay-Z-Spa Maldives Hydrojet Pro, de forme carrée, qui peut accueillir jusqu’à 7 personnes, est de 1130 €.