types-de-carrelage

5 types de carrelage à considérer pour votre prochaine rénovation

Prêt(e) à rénover vos sols, votre dosseret de cuisine ou vos murs de salle de bains ? Découvrez notre guide sur cinq options populaires de carrelage disponibles sur le marché aujourd’hui.

Entrer dans un magasin de bricolage avec la mission de rénover votre cuisine ou votre salle de bains peut vous submerger devant la variété de carrelages disponibles. Des dizaines de tailles, de formes, de matériaux et de couleurs peuvent même entraver votre décision. Pour restreindre votre recherche et faciliter votre processus de prise de décision, nous avons résumé les avantages et les inconvénients de cinq options populaires de carrelage à considérer pour votre prochain projet de rénovation.

Carrelage en verre

Carrelage-en-verre

L’un des types de carrelage les plus populaires pour les dosserets, le verre est disponible dans une grande variété de couleurs, de tailles et d’opacité. Il offre aussi une grande polyvalence en termes de forme : vous trouverez des carrés, des rectangles, des motifs en écailles de poisson et des carreaux de mosaïque, dont la taille est inférieure à deux pouces, idéale pour créer des motifs sur votre surface carrelée. 

Les propriétaires peuvent opter pour de plus grands carreaux individuels en verre à poser eux-mêmes ou des mosaïques avec un support en filet pour une installation plus facile. Selon les styles spécifiques que vous choisissez, vous pouvez vous attendre à payer entre 7 et 30 euros par pied carré pour ces matériaux.

Bien que la brillance du carrelage en verre soit magnifique partout, il est préférable de le réserver aux murs. En effet, le verre peut être trop glissant pour marcher dessus (à moins que vous ne choisissiez soigneusement des matériaux conçus spécifiquement pour les sols). 

En plus, les lois de la gravité rendent les sols en verre plus susceptibles d’être endommagés par des objets tombés que, par exemple, un dosseret ou un mur en carrelage de verre, et malheureusement, le matériau n’est pas facile à réparer s’il se casse. Ce matériau pittoresque présente toutefois plusieurs avantages : résistance à la moisissure, surface pratiquement imperméable aux taches, bel aspect réfléchissant la lumière et facilité de nettoyage.

Conseil professionnel : Si vous décidez que le carrelage en verre, l’un des matériaux de carrelage les plus chers vous convient, faites appel à un professionnel pour l’installation afin d’éviter que l’adhésif ne transparaisse à travers la surface translucide.

Carrelage en porcelaine

Carrelage-en-porcelaine

Le carrelage en porcelaine est fabriqué à partir d’argile raffinée et d’autres ingrédients naturels, cuit dans un four, puis émaillé, laissé brut dans son état naturel ou modifié pour ressembler à de la pierre ou du bois. En réalité, il s’agit d’un sous-ensemble du carrelage en céramique, disponible dans de nombreuses formes et tailles, telles que des carrés, des planches ou des carreaux ronds en forme de pièces de monnaie. Les tons terre tels que les bruns, les beiges et les gris sont les couleurs les plus courantes. Le carrelage en porcelaine varie en prix de 3 à 7 euros par pied carré, et il convient autant pour une installation murale ou au sol (selon les cotes de friction, de dureté et de durabilité du fabricant).

Les avantages de la porcelaine comprennent sa solidité globale, sa compatibilité avec les systèmes de chauffage par rayonnement, la possibilité de l’installer vous-même et sa résistance aux liquides et aux taches, en particulier lorsqu’elle est émaillée. Ses inconvénients sont son prix élevé, ainsi que la nécessité de la couper avec une scie à eau et une lame en diamant.

Carrelage en céramique

Le carrelage en céramique est le plus souvent utilisé dans les sols de cuisine et de salle de bains. Fabriqué à partir d’argile moins raffinée et cuit à une température plus basse que la porcelaine, il est plus doux, plus poreux et moins dense ou durable en comparaison. Ces caractéristiques se traduisent par un prix plus bas, généralement d’un euro jusqu’à 5 ou 7 euros par pied carré. 

Les carreaux en céramique existent en version émaillée et non émaillée, et bien qu’ils soient disponibles dans des tons neutres, les émaux colorés peuvent offrir une gamme de couleurs plus vives. La plupart des magasins de bricolage vendent des carreaux en céramique de forme carrée, de style métro, rond ou de mosaïque.

Les principaux avantages des carreaux en céramique sont leur durabilité, leur abordabilité, leur résistance aux taches et aux égratignures, ainsi que leur facilité de nettoyage et d’installation. Leur plus grand inconvénient est leur taux d’absorption rapide, ce qui signifie que les déversements sur le sol doivent être nettoyés rapidement, en particulier si le carrelage est non émaillé. Le carrelage en céramique n’est également pas compatible avec le chauffage par rayonnement et a tendance à être froid et dur sous les pieds. Gardez à l’esprit que les carreaux en céramique non émaillés doivent être scellés pour une meilleure résistance à l’eau.

Carrelage en grès

Le carrelage en grès est souvent confondu avec la brique, et pour cause : ils ont tous les deux une forme rectangulaire et sont généralement de couleur rouge, brune, grise ou rouille. Ce carrelage non émaillé est généralement composé d’argile, de schiste et de feldspath. Il est populaire pour les sols des zones à fort trafic comme la cuisine.

Les plus grands avantages de ce type de carrelage comprennent son abordabilité (seulement 3 à 5 euros par pied carré !), sa durabilité, sa facilité de nettoyage, sa résistance au glissement et sa longue durée de vie même dans les zones à utilisation constante. Cela dit, sa surface non émaillée est à double tranchant : bien qu’idéale pour marcher dessus, elle a tendance à absorber les liquides et à se tacher facilement. Il n’est pas non plus particulièrement polyvalent d’un point de vue design ; si vous recherchez des motifs sophistiqués et beaucoup de couleurs, ce carrelage n’est pas fait pour vous.

Conseil professionnel : Si vous prévoyez de l’installer dans la cuisine ou dans des zones à fort trafic, assurez-vous de bien le sceller pour éviter que la saleté et les déversements n’abîment la surface.

Carrelage en pierre naturelle

Carrelage-en-pierre-naturelle

Que vous cherchiez à embellir vos murs ou vos sols, vous pouvez choisir parmi un large éventail d’options de pierre naturelle, notamment le marbre, le travertin, l’ardoise, le granit et le calcaire. Ces options modernes et intemporelles sont généralement vendues sous forme de plaques inégales pour les carreaux muraux et de carrés et de rectangles légèrement irréguliers pour les sols. En raison de la vaste gamme de types de carrelage en pierre sur le marché, les prix peuvent varier de 2 à 20 euros par pied carré, le travertin et l’ardoise se situant dans la partie inférieure de la fourchette.

Le principal atout de la pierre naturelle est sa beauté naturelle à couper le souffle, ainsi que sa capacité à maintenir la fraîcheur des pièces par temps chaud et à s’adapter aux systèmes de chauffage par rayonnement dans les climats froids. Son plus grand inconvénient est son prix, et les autres inconvénients varient selon le type de pierre : le travertin s’use assez facilement avec le temps, tandis que le marbre a tendance à se tacher et que l’ardoise peut être inégale lorsqu’elle est utilisée sous les pieds.

Laisser un commentaire