pots en terre

L’utilisation des pots est très répandue que ce soit pour cultiver son jardin, pour disposer d’une verdure chez soi ou pour décorer son intérieur. Pour un bon épanouissement des plantes, le choix de leur contenant est essentiel. Il existe deux types de pots sur le marché : le pot en terre cuite et le pot en plastique. Alors, comment choisir ? Voici les avantages et les inconvénients de chacun des deux types de pots.

Les pots en terre cuite : quels avantages ?

Les pots en terre cuite offrent de nombreux avantages.

Une meilleure santé des plantes

La poterie en terre cuite est fabriquée à base d’argile moulée qui est ensuite durcie et chauffée à haute température. Ainsi, faire le choix d’un pot en terre cuite, c’est avant tout choisir un matériau naturel qui protège les plantes du gel et des rayons ultraviolets en plus d’apporter du charme dans une maison ou dans un jardin.

Des vertus thermorégulatrices

Les pots en terre cuite possèdent une porosité qui laisse passer l’eau et l’air. Ce qui est parfaitement favorable aux plantes qui ne supportent pas l’humidité stagnante. Ils adoucissent les écarts de température. Aussi, de par leur poids, les pots en terre cuite confèrent une certaine stabilité aux fleurs. GRESCREATIONS en propose de bons modèles.

Inconvénients des pots en terre cuite

Il est à noter que les pots en terre cuite sont plus coûteux. Ce sont aussi des objets très fragiles qui peuvent se fendre au moindre choc ou sous l’effet du gel. De plus, un pot en terre cuite est un objet d’art et en tant que tel du fait de sa porosité, les arrosages doivent se faire plus fréquemment. Aussi, les engrais ou le calcaire de l’eau utilisée pour l’arrosage contient parfois des dépôts organiques qui peuvent entraîner une variation de couleurs. Il faut croire que la poterie a donc aussi ses limites.

Les pots en plastiques : quels avantages ?

Les vases en plastique sont des pots utilisés par plusieurs personnes pour y planter leurs verdures. Ceci est lié aux divers avantages qu’elles offrent. En effet, contrairement aux pots en plastique ils sont très légers, avec une grande variété de couleurs. Ils coûtent souvent moins cher pour la plupart. Le prix peut varier en fonction du type de matériau ayant servi à sa fabrication.

De même, les pots en plastique s’adaptent à toutes les utilisations. Ils sont faciles à nettoyer ou à désinfecter. Ce qui permet d’éviter la transmission de maladies lors du rempotage. Il est recommandé de penser à associer des objets de déco en porcelaine pour plus de fun.

Les points faibles des pots en plastiques

Les pots en plastique ne permettent pas d’assurer convenablement la santé des plantes. En effet, contrairement aux pots en terre cuite, ils n’assurent pas de thermorégulation. Cela dit, en hiver les plantes peuvent geler parce que la motte subira constamment le froid et en été le matériau tend à retenir et amplifier la chaleur.

Ils ne sont donc pas adaptés à toutes les plantes mais seulement à celles qui apprécient l’humidité et la chaleur (plantes tropicales, marécageuses, aquatiques ou les plantes carnivores). Lorsque les vases sont de couleur sombre elles peuvent faire monter la température quand elles sont au soleil, ce qui peut brûler les racines des plantes.

En matière de longévité, elles sont moins susceptibles de se casser que les pots en terre cuite. Leur fabrication est nocive et leur recyclage est difficile, ce qui pousse les gens à se tourner davantage vers les pots en terre cuite.

Pour conclure : quel pot utiliser pour quelle plante ?

Il est conseillé d’utiliser les pots en terre cuite pour les plantes qui ont besoin d’un drainage important, d’être exposées au vent ou d’être déplacées. Les pots en terre cuite sont plus adaptés aux plantes grasses par exemple. Ils sont aussi plus adaptés pour la décoration intérieure car plus esthétiques.

Les pots en plastique quant à eux sont plus indiqués pour les plantes qui ont un gros volume car facilitent leur déplacement. Ils apportent du charme au jardin par leurs couleurs vives.