Quels sont les facteurs qui influencent le prix de mon appartement ?

La plupart des gens ne savent pas quels sont les facteurs qui influencent le prix de leur appartement. Voici quelques éléments pour y voir plus clair ! 

L’offre et la demande

La loi de l’offre et de la demande est un principe économique de base qui affecte le prix d’à peu près tout, et votre appartement ne fait pas exception. S’il y a plus de personnes à la recherche d’un appartement que d’appartements disponibles (c’est-à-dire une forte demande), les propriétaires peuvent demander un loyer plus élevé car ils savent que les locataires sont prêts à le payer. En revanche, s’il y a plus d’appartements disponibles que de personnes qui en cherchent (c’est-à-dire une faible demande), les propriétaires doivent baisser les prix pour remplir leurs logements. Pour estimer le prix de votre appartement rendez-vous sur le site de Square Habitat

Il est également important de noter que la demande de location n’est pas toujours constante tout au long de l’année, elle fluctue en fonction des saisons. Par exemple, la demande est généralement plus forte pendant les mois d’été, lorsque les étudiants et les stagiaires cherchent un endroit où vivre, tandis qu’elle est plus faible pendant les mois d’hiver… Les propriétaires augmentent généralement les prix pendant les périodes de forte demande et les baissent pendant les périodes de faible demande afin de maximiser leurs profits.

L’emplacement de l’appartement…

Vous avez probablement déjà entendu le mantra immobilier « emplacement, emplacement, emplacement », et il y a une raison pour laquelle il est si populaire : c’est vrai ! L’emplacement de votre appartement a un impact direct sur son prix. Les appartements situés dans des quartiers recherchés, avec de bonnes écoles, des transports publics et de nombreuses commodités, seront toujours plus chers que ceux situés dans des zones moins recherchées.

Petits ou grands appartements ? 

En général, les grands appartements coûtent plus cher que les petits, mais il y a des exceptions à cette règle. Par exemple, si vous examinez deux appartements identiques, sauf que l’un est deux fois plus grand que l’autre, vous vous attendez à ce que le plus grand soit beaucoup plus cher que le plus petit, mais ce n’est pas nécessairement le cas. Si l’offre est supérieure à la demande dans une zone ou un quartier particulier, les propriétaires peuvent être amenés à baisser le prix de leurs grands logements pour attirer des locataires, tout en continuant à demander un supplément pour leurs petits logements, puisqu’il y en a moins de disponibles.