Sol en linoleum : quels sont ses avantages et ses inconvénients ?

Le linoleum, aussi appelé lino de cuisine ou lino, est un revêtement de sol naturel haut de gamme. Grâce à ses composants naturels, il est qualifié hypoallergénique et entièrement biodégradable. Il peut ainsi être installé dans les chambres à coucher, notamment celles des enfants. Pour lui garantir toutes ses facultés, sa pose doit être réalisée sur un sol plat, lisse et dur. Pour connaître les atouts et les faiblesses de ce revêtement de sol, lisez cet article.

Les avantages du lino

Le lino est en vogue en raison des nombreux avantages qu’il offre :

Un matériau sain et écologique

Comme on avait mentionné précédemment, le linoleum est constitué de substances 100 % naturelles telles que l’huile de lin, le liège, la résine de pin, les poudres de bois et des pigments naturels. Il est obtenu à partir d’un mélange durci de ces matières, appliqué sur une toile de jute. Grâce à cette composition, ce revêtement possède aussi des propriétés antibactériennes, biodégradables, hypoallergéniques et antistatiques. 

Un revêtement résistant et isolant

La durée de vie moyenne du linoleum est de 25 ans environ, ce qui garantit un confort d’utilisation sur le long terme. Ce matériau peut encore durer plus longtemps allant jusqu’à 50 ans et plus. Il faut alors veiller à son entretien régulier. Cette grande résistance lui a notamment été conférée par l’huile de lin qui le compose et par son épaisseur. En outre, le linoleum améliore la performance énergétique d’un logement du fait qu’il peut être posé sur un chauffage au sol. Avec ses capacités isolantes, il permet ainsi d’obtenir une excellente isolation thermique et acoustique.

Un élément décoratif et esthétique

Le linoleum est disponible sous plusieurs formes (rouleaux à coller, lames à emboîter, dalles à clipser et autres) et en plusieurs coloris, avec des motifs et différents effets design et tendances (effet parquet, imitation du béton ciré ou du carrelage…). Il peut ainsi être adapté à tout type de décoration, d’aménagement et à tous les goûts.

Une facilité d’entretien

Pour préserver l’aspect de la fine pellicule qui protège le lino en surface et permettant de garder sa brillance et raviver ses couleurs d’origine, évitez d’utiliser des produits nettoyants trop abrasifs et ayant un PH inférieur à 6 lors de son entretien. Un simple nettoyage avec une serpillière essorée peut suffire. Avant d’y procéder, dépoussiérez toute la surface avec un aspirateur ou un balai. Si vous observez des taches coriaces, appliquez-y une solution de savon noir ou de cristaux de soude, dilués dans un litre d’eau tiède, puis rincez avec un chiffon sec et propre.

Les inconvénients du lino

L’un des plus grands inconvénients de linoleum est relevé au niveau de sa pose. Requérant une certaines connaissances en bricolage, de la patience et du soin, cette tâche ne peut être réalisée que par des professionnels habiles à travailler ce type de revêtement. Cela vous permettra d’obtenir un résultat satisfaisant et impeccable. Le lino ne peut entre autres être installé dans les pièces susceptibles d’être humides du fait de son incompatibilité avec l’eau. Ainsi, il est déconseillé de revêtir les sols de la salle de bains avec ce matériau. En outre, il est inflammable vu qu’il supporte très mal la chaleur. Sachez aussi que le linoleum coûte cher. Comptez donc à partir de 15 euros le m² pour l’achat d’un modèle en rouleaux et de 20 euros le m² pour le lino en dalles. Ce tarif au m² peut également aller jusqu’à 80 euros ou plus, selon la qualité, la couleur et les éléments décoratifs choisis. Quant à la pose, elle est tarifée entre 10 et 20 euros en moyenne, en fonction du professionnel engagé.