En 2016, le chauffage au sol occupe plus de 5 millions de foyers. Cette façon de chauffer, utilisée déjà dans les termes romains connaît un retour en grâce. Il s’impose de plus en plus dans le monde du chauffage. Mais quels sont ses réels avantages et inconvénients ? Si vous hésitez à passer à ce moyen de chauffage, nous vous présentons ici tout ce qu’il y a à savoir.

Il existe deux types de chauffage au sol :

Les planchers chauffants électriques qui fonctionnent grâce à un câble chauffant à puissance constante. Les planchers chauffants/ rafraîchissants qui font circuler de l’eau chaude ou froide dépendant de la saison.

En quoi se compose les planchers chauffants hydrauliques ?

Le premier élément à poser est le collecteur, c’est de là que l’eau part et revient. Ce collecteur se fixe au mur, généralement dissimulé dans un placard ou dans un meuble de cuisine ou de salle de bain.

Vient ensuite la pose du plancher chauffant dont on applique une bande périphérique auto-adhésive. Les tubes souples, généralement en PER sont ensuite fixés sur l’isolant.

Comment cela marche ?

Les planchers chauffant à eau fonctionnent grâce à un réseau de tuyaux en polyéthylène. Ce dernier est posé sur une couche d’isolation thermique et enrobé dans une dalle en béton.

L’eau (chaude ou froide) va ainsi circuler dans les tuyaux et réchauffant ou refroidissant alors la dalle. La dalle, par rayonnement, va restituer la chaleur ou la fraîcheur à la pièce.

Les planchers chauffant à rayonnement électrique sont spécifiques. Celui ci est composé d’une trame de câbles électriques sur treillis à dérouler sur la surface du sol. Au dessus, est coulée une dalle de béton.

Quels sont les avantages ?

Tout d’abord, le chauffage au sol offre un confort qu’aucun autre moyen de chauffage n’offre. En effet, la température est mieux répartie, identique et stable à n’importe quel endroit de la surface. Ce qui permet à l’air d’être plus sain.

En deuxième point, le chauffage au sol est totalement silencieux et invisible. Voilà qui permet alors un gain d’espace aux occupant d’un logement fourni en chauffage au sol. Ce qui offre de nouvelles possibilités d’aménagement et de décoration.

Enfin, si l’investissement de départ peut paraître conséquent (environ 80 à 100€/mètre carré), il est vite compensé, en ettet, son utilisation permet une économie d’énergie d’environ 15% comparé à un chauffage traditionnel.

Quels sont les inconvénients ?

Le plancher chauffant ne s’adapte pas à tous les revêtement de sol. Voilà un premier inconvénient de ce type de plancher tel que la moquette ou les plancher de bois épais par exemple.

Ensuite, la pose d’un plancher chauffant dans le cas d’une rénovation implique une certaine logistique : rabotage des portes, surélévation des prises électriques, déplacements fixés au sol. Tout cela engendre des frais supplémentaires.

Le plancher chauffant est donc une solution de chauffage idéale lorsqu’il s’agit d’un logement neuf. Parce que les économies d’énergies réalisées compense l’investissement de départ.