Famille-des-Carabidae

10 types de coléoptères que chaque propriétaire devrait connaître

Article mis à jour octobre 2023

A retenir

  • Les coléoptères sont des insectes qui peuvent envahir les maisons et les jardins.
  • Il existe environ 350 000 espèces de coléoptères dans le monde.
  • Certains coléoptères peuvent être bénéfiques, tandis que d’autres peuvent être nuisibles.
  • Types de coléoptères mentionnés:
    1. Coccinelles (Famille des Coccinellidae): Petits insectes bénéfiques qui mangent les pucerons.
    2. Carabes (Famille des Carabidae): Bénéfiques pour les humains, ils chassent les parasites dans les jardins.
    3. Charançons (Famille des Curculionoidea): Nuisibles qui peuvent endommager les réserves alimentaires.
    4. Cantharides (Famille des Cantharidae): Bénéfiques pour le jardin car leurs larves se nourrissent de parasites.
    5. Scarabées japonais (Popillia japonica): Espèce invasive qui peut endommager les plantes.
    6. Coléoptères à vésicatoire (Famille des Meloidae): Peuvent être toxiques pour les animaux et nuisibles pour les cultures.
    7. Pyrochroa coccinéa: Coléoptère rouge vif qui se nourrit de nectar, de pollen et d’insectes plus petits.
    8. Coléoptères des céréales (Famille des Silvanidae): Nuisibles qui se nourrissent de grains et peuvent endommager les textiles.
    9. Coléoptères ténébrionides (Famille des Tenebrionidae): Certains sont nuisibles pour les cultures et les plantes.
    10. Coléoptères du bois (Famille des Ptinidae): Nuisibles qui endommagent les structures en bois.

Avez-vous des coléoptères qui envahissent votre maison ou votre jardin ? Si c’est le cas, il est temps d’en savoir plus sur ces insectes qui ressemblent à des cafards. Il existe environ 350 000 espèces de coléoptères dans le monde. Les coléoptères peuvent vivre dans presque tous les climats, y compris les lacs, les forêts tropicales, les déserts et même les régions enneigées. Bien que les coléoptères ne mordent généralement pas (bien qu’ils puissent le faire s’ils sont provoqués), ils peuvent être agressifs ou destructeurs pour les jardins et les cultures. Apprenez dans cet article les principales caractéristiques des Coléoptère les plus courants pour comprendre s’ils sont des amis ou des ennemis pour votre maison et votre jardin.

Les coccinelles (Famille des Coccinellidae)

Egalement appelées coccinelles à sept points ou bêtes à bon Dieu, les coccinelles ont de petits corps arrondis (seulement de 2 à 10 millimètres de long) avec deux paires d’ailes attachées au thorax. Ces ailes peuvent être rouges, jaunes ou oranges et sont souvent couvertes de points noirs, bien qu’il existe quelques espèces de coccinelles aux ailes entièrement noires.

Voir l’une de ces petites espèces de coléoptères est considéré comme un signe de bonne chance dans de nombreux pays. En fait, en voir un dans votre jardin est un bon présage pour vos plantes. Malgré leur petite taille, une coccinelle adulte peut manger jusqu’à 75 pucerons par jour. Les coccinelles femelles pondent leurs œufs sous les feuilles près d’une colonie de pucerons. Les petites larves consommeront des centaines de pucerons avant de subir une métamorphose et d’atteindre le stade adulte du cycle de vie.

Les carabes (Famille des Carabidae)

Famille-des-Carabidae-cafard

Il existe plus de de 40 000 espèces de carabes dans le monde. Les coléoptères classés comme carabes peuvent être bénéfique pour les humains. Les adultes chassent leur nourriture dans le sol, et parfois même sur les feuilles et les plantes elles-mêmes, débarrassant ainsi les jardins des parasites. Quelques espèces se nourrissent des graines, des mauvaises herbes et d’autres plantes.

Bien que les adultes de cette famille de coléoptères aient des ailes, il est rare de voir un carabe voler, et certains sont même incapables de voler. En effet, la plupart du temps, les œufs, les larves et les nymphes d’un carabe se trouvent sous terre. Le terme carabe fait référence à une très grande famille d’insectes. L’apparence de ces insectes peut donc varier, mais beaucoup ont une carapace noire avec un éclat métallique. Les élytres de leurs ailes sont striés, ce qu’ils utilisent souvent pour se défendre. La taille de ce coléoptère, qui est principalement brun-noir, varie également considérablement, certains mesurant à peu près 1 millimètre et d’autres près de 66 millimètres.

Les charançons (Famille des Curculionoidea)

Les charançons sont des coléoptères très petits. La plupart mesure moins de 6 millimètres de long, et peuvent être bruns, rouges, noirs ou gris, selon l’espèce.

Les charançons sont considérés comme des nuisibles. Ils ont un long rostre qu’ils utilisent pour percer des trous dans des aliments tels que les céréales, le sucre, le riz, le maïs, etc. Si un groupe de charançons pénètre dans une maison, il peut détruire les réserves alimentaires. Sceller les fissures et autres points d’entrée potentiels, et garder vos aliments secs dans des contenants hermétiques peuvent aider à protéger votre maison. En plus d’être des parasites à l’intérieur de la maison, les charançons peuvent également causer de graves dommages aux jardins et aux cultures.

Cantharides (Famille des Cantharidae)

Les cantharides mesurent environ ½ pouce de long et ont une tête noire et des ailes noires avec des élytres jaunes, orange clair ou beige. Ces espèces de coléoptères jaunes ont des taches ovales noires sur chaque aile et une tache noire juste en dessous de la tête. Le corps de la cantharide ressemble beaucoup à celui de ses proches, les lucioles. Cependant, les cantharides ne peuvent pas s’illuminer comme le font les lucioles.

Les cantharides font partie des types de coléoptères bénéfiques pour le jardin. Les larves de coléoptères se nourrissent des parasites présents dans le jardin. Pour cette raison, de nombreux jardiniers essaient d’attirer les cantharides dans leurs jardins.

Les scarabées japonais (Popillia japonica)

Avant 1916, les scarabées japonais étaient présents uniquement au Japon. Aujourd’hui ces coléoptères sont présents un peu partout en Europe. Ils sont classés comme une espèce invasive. Les scarabées adultes peuvent endommager les feuilles de plusieurs types de plantes. Des dégâts graves peuvent entraîner la perte de fruits ou de légumes cultivés sur la plante, voire la mort de toute la plante.

Les scarabées japonais peuvent atteindre jusqu’à un pouce de long. Ils ont une apparence très distincte avec une tête et un thorax d’un vert métallique, et leurs ailes sont de couleur cuivrée.

Coléoptères à vésicatoire (Famille des Meloidae)

Coleopteres-a-vesicatoire

L’apparence des coléoptères à vésicatoire peut varier en raison du grand nombre d’espèces qui existe. Ils ont généralement un corps long et étroit, mesurant de ¾ à 1¼ pouce, et un cou très étroit. Certains coléoptères à vésicatoire sont d’une seule couleur, tandis que d’autres ont des rayures ou des taches.

Une autre distinction entre les coléoptères à vésicatoire et les autres espèces concerne leurs ailes. Alors que la plupart des autres coléoptères ont des élytres durs, les élytres des coléoptères à vésicatoire sont plus doux et plus flexibles. Ces coléoptères peuvent provoquer des vésicules s’ils sont écrasés ou frottés contre la peau. S’ils sont consommés en grande quantité, les coléoptères écrasés peuvent être toxiques pour les animaux. Certaines espèces peuvent également causer d’importants dégâts aux cultures.

Le Pyrochroa coccinéa

Le Pyrochroa coccinéa, également connu sous le nom de cardinal, est un coléoptère rouge vif qui se trouve dans de nombreux pays européens. Il mesure environ 15 millimètres de long et se distingue par sa couleur éclatante et ses antennes noires. Les coléoptères pyrochroa coccinéa sont attirés par les fleurs. Ils se nourrissent de nectar, de pollen et d’insectes plus petits.

Bien que ces coléoptères ne soient pas nuisibles pour les plantes ou les cultures, ils peuvent être considérés comme des indicateurs de la santé de l’écosystème local. Leur présence dans votre jardin peut être un signe de biodiversité et de bon équilibre écologique.

Coléoptères des céréales (Famille des Silvanidae)

Les coléoptères des céréales sont des nuisibles courants dans les maisons et les entrepôts, où ils se nourrissent de grains, de farine, de céréales et d’autres denrées alimentaires stockées. Ils peuvent également causer des dommages aux textiles, tels que les tapis et les vêtements en laine. Les adultes mesurent généralement de 2 à 4 millimètres de long et ont un corps ovale et aplati. Leur couleur varie du brun foncé au noir.

Pour prévenir les infestations de coléoptères des céréales, il faut stocker les aliments secs dans des contenants hermétiques et nettoyer régulièrement les armoires et les garde-manger. Si vous trouvez des signes d’infestation, il est recommandé de consulter un professionnel de la lutte antiparasitaire pour éliminer ces nuisibles.

Coléoptères ténébrionides (Famille des Tenebrionidae)

Les coléoptères ténébrionides sont une famille de coléoptères qui comprend de nombreuses espèces, notamment les fameux « coléoptères de farine ». Ces insectes se retrouvent souvent dans les zones où les matières organiques se décomposent, comme les tas de compost, les excréments d’animaux et les débris végétaux. Certains coléoptères ténébrionides sont considérés comme des ravageurs, car ils peuvent endommager les cultures et les plantes.

Les coléoptères ténébrionides ont un corps allongé et dur, mesurant généralement de 5 à 30 millimètres de long. Leur couleur varie du brun au noir, et leur apparence peut être similaire à celle des scarabées.

Coléoptères du bois (Famille des Ptinidae)

Coléoptère

Les coléoptères du bois, également appelés coléoptères à bois sec, sont des insectes qui se nourrissent de bois sec et endommagent les structures en bois, y compris les meubles, les cadres de porte, les planchers et les charpentes. Ils creusent des galeries à l’intérieur du bois, ce qui affaiblit sa structure.

Les coléoptères du bois mesurent généralement de 2 à 7 millimètres de long et ont un corps cylindrique et allongé. Leur couleur varie du brun clair au brun foncé. Ils peuvent être des nuisibles coûteux, car ils peuvent causer des dommages importants aux structures en bois.

Pour prévenir les infestations de coléoptères du bois, il faut maintenir une bonne ventilation et éliminer les sources d’humidité dans les zones où le bois est présent. En cas d’infestation, il est recommandé de faire appel à des professionnels de la lutte antiparasitaire pour traiter le problème.

Maintenant que vous connaissez certains des coléoptères les plus courants que vous pourriez rencontrer en tant que propriétaire, vous êtes mieux préparé pour identifier ces insectes et prendre les mesures appropriées pour les gérer. Que vous ayez des coléoptères bénéfiques dans votre jardin ou des nuisibles à l’intérieur de votre maison, vous  devez trouver un équilibre entre la préservation de l’écosystème et la protection de votre espace de vie.

FAQ Tout ce que vous devez savoir sur les différents types de coléoptères

Famille-des-Carabidae-cafard-faq

Nous avons rassemblé une liste de questions fréquemment posées pour vous aider à approfondir votre compréhension de ces insectes.

Les coléoptères peuvent-ils causer des dommages à ma maison ?

Les coléoptères peuvent en effet causer des dommages à votre maison, en particulier les espèces comme les coléoptères du bois qui se nourrissent de bois sec. Ils peuvent endommager les structures en bois, les meubles et autres objets en bois. Vous devez prendre des mesures nécessaires pour prévenir les infestations et traiter les problèmes existants.

Comment puis-je prévenir les infestations de coléoptères dans ma maison ?

Pour prévenir les infestations de coléoptères, vous devez maintenir une bonne hygiène domestique. Assurez-vous de sceller toutes les fissures et les points d’entrée potentiels, de garder les zones de stockage propres et bien ventilées, et d’éliminer les sources d’humidité. De plus, vérifiez régulièrement les meubles en bois et les structures pour détecter tout signe d’infestation.

Les coléoptères peuvent-ils être bénéfiques pour mon jardin ?

Oui, certains coléoptères peuvent être bénéfiques pour votre jardin en se nourrissant de nuisibles tels que les pucerons, les limaces et les chenilles. Les coccinelles et les coléoptères prédateurs font partie de ces insectes utiles. Il est important d’encourager la biodiversité dans votre jardin pour favoriser la présence de ces coléoptères bénéfiques.

Comment puis-je gérer une infestation de coléoptères dans mon jardin de manière écologique ?

Pour gérer une infestation de coléoptères de manière écologique, vous pouvez utiliser des méthodes telles que la rotation des cultures, la plantation d’espèces répulsives, l’utilisation de pièges à coléoptères et l’introduction d’ennemis naturels des coléoptères, tels que les nématodes prédateurs. Évitez d’utiliser des pesticides chimiques qui peuvent nuire à d’autres insectes bénéfiques et à l’écosystème en général.

Que dois-je faire si je trouve des coléoptères dans ma maison ?

Si vous trouvez des coléoptères dans votre maison, il est recommandé de prendre des mesures pour identifier l’espèce et déterminer s’ils sont nuisibles ou bénéfiques. Si vous avez une infestation de coléoptères nuisibles, il est préférable de faire appel à des professionnels de la lutte antiparasitaire pour évaluer la situation et mettre en place des mesures de contrôle appropriées. Ils pourront vous recommander des méthodes de traitement sûres et efficaces pour éliminer les coléoptères de votre maison.

Les coléoptères peuvent-ils causer des allergies ou des problèmes de santé ?

Dans la plupart des cas, les coléoptères ne posent pas de risque pour la santé humaine. Cependant, certaines personnes peuvent développer des réactions allergiques aux coléoptères ou à leurs déjections. Si vus êtes allergique aux insectes, il est préférable de prendre des précautions supplémentaires et de demander l’aide d’un professionnel pour traiter les infestations.

Les coléoptères sont-ils nuisibles aux plantes de mon jardin ?

Certaines espèces de coléoptères peuvent en effet être nuisibles aux plantes de votre jardin. Les coléoptères herbivores peuvent se nourrir des feuilles, des fleurs, des fruits et des tiges des plantes, causant ainsi des dommages importants. Vous devez surveiller attentivement votre jardin et prendre des mesures appropriées pour protéger vos plantes contre les coléoptères nuisibles.

Existe-t-il des méthodes naturelles pour éloigner les coléoptères de mon jardin ?

Oui, il existe plusieurs méthodes naturelles pour éloigner les coléoptères de votre jardin. Certaines options comprennent l’utilisation de répulsifs naturels tels que l’ail, le piment, le savon insecticide et les huiles essentielles. Vous pouvez également attirer des prédateurs naturels des coléoptères, comme les oiseaux insectivores, en installant des nichoirs et en offrant des sources d’eau et de nourriture pour les attirer dans votre jardin.

Les coléoptères sont-ils sensibles aux changements climatiques ?

Les coléoptères sont connus pour leur adaptabilité à différents climats. Ils peuvent être trouvés dans une variété d’écosystèmes, des déserts aux forêts tropicales, et ils sont capables de survivre dans des conditions diverses. Cependant, certaines espèces de coléoptères peuvent être affectées par les changements climatiques, en particulier si cela perturbe leur habitat ou leur source de nourriture.

Les coléoptères sont-ils protégés par la loi ?

La protection légale des coléoptères dépend de l’espèce et de la législation locale. Certains coléoptères, en particulier ceux qui sont rares ou en voie de disparition, peuvent être protégés par la loi dans certaines régions. Vérifiez les réglementations locales avant de prendre des mesures de contrôle ou de manipulation des coléoptères.

Nous espérons que cette FAQ a répondu à certaines de vos questions sur les coléoptères et vous a fourni des informations utiles pour mieux les comprendre et les gérer. Si vous avez d’autres questions spécifiques, n’hésitez pas à consulter des experts en entomologie ou à contacter des professionnels de la lutte antiparasitaire pour obtenir des conseils personnalisés.

Lire aussi / Voir Aussi :

Videos

Les Coléoptères – YouTube

Cette vidéo offre une vue d’ensemble des coléoptères, bien qu’un résumé détaillé nécessiterait un visionnage direct.

Qu’est-ce qu’un coléoptère ? – C’est Pas Sorcier – YouTube
Dans cette vidéo, Jamy explique ce qu’est un coléoptère.
La série « C’est Pas Sorcier » est connue pour ses explications pédagogiques et accessibles sur divers sujets scientifiques

Articles complémentaires

 

Coléoptères : charançons, scarabées, coccinelles… – Parc national des Ecrins

Ce site du Parc national des Écrins offre des informations sur les coléoptères, notamment les charançons, les scarabées et les coccinelles.
Il fournit des détails supplémentaires sur ces insectes et leur importance dans l’écosystème

Les coléoptères, maitres du monde ? – N° 39 – ESpèces

Ce magazine offrer une perspective intéressante sur l’importance et la diversité des coléoptères dans le monde.

 

Recherches connexes

  • Types de coléoptères courants
  • Comment identifier les coléoptères nuisibles?
  • Coléoptères bénéfiques pour le jardin
  • Dommages causés par les coléoptères dans la maison
  • Comment traiter une infestation de coléoptères?
  • Différence entre coccinelles et scarabées japonais
  • Coléoptères et écosystème du jardin
  • Prévention des infestations de coléoptères
  • Coléoptères et changements climatiques
  • Coléoptères protégés par la loi
  • Nourriture et habitat des coléoptères
  • Lutte écologique contre les coléoptères
  • Coléoptères et allergies humaines
  • Coléoptères dans les cultures et les jardins
  • Histoire et origine des coléoptères

Laisser un commentaire