Les personnes soucieuses d’apporter un aspect esthétique à leur bâtiment, optent pour la pose de bardages métalliques. Ces derniers contribuent également à une meilleure isolation thermique et phonique de la construction selon le type de bardage choisi. Vous souhaitez peaufiner la façade de vos maisons ou locaux professionnels ? Découvrez les différents types de bardages métalliques ainsi que leurs techniques de pose.

Les types de bardages métalliques

  1. Le bardage métallique rapporté

Ce type de bardage est le moins performant en matière d’isolation. Il joue seulement un rôle de simple habillage de façade. Il est conçu idéalement pour les bâtiments non résidentiels tels que les immeubles de bureaux. L’ossature fixée sur la structure du bâtiment ( parpaing ou maçonnerie) sert de support pour le bardage métallique.

Vous avez un large choix de formes de bardages métalliques : lames, plaques ou cassettes. De nombreux coloris et types de finitions vous sont proposés, pour ne citer que les modèles nervurés ou ondulés.
Il est également possible de façonner le bardage métallique. Les spécialistes de la transformation et de la pose de bardage comme PROFIL GUYANE les retravaillent pour obtenir une forme pliée ou cintrée. Ils peuvent aussi créer des motifs.

2. Le bardage métallique double-peau

Avec un confort thermique plus important que celui offert par le bardage métallique rapporté, Le bardage métallique double-peau répond à vos besoins et exigences. Il est utilisé fréquemment, pour l’isolation des bâtiments par l’extérieur. De par son appellation , il se compose de « deux peaux ». La première est ce qu’on appelle le premier bardage. Celui-ci est supporté par l’ossature du bâtiment et un matériau d’isolation est posé sous le bardage. La deuxième peau nommée « parement métallique » recouvre le premier bardage et l’isolant.

Le bardage métallique double-peau vous garantit une isolation thermique durable, car l’isolant implanté résiste à toutes les intempéries.

3. Le bardage métallique panneaux sandwich

Le même système que celui du bardage double-peau est appliqué. Deux parements métalliques entourent un isolant. À la différence de la double-peau, l’assemblage se fait en usine et non sur place. Il existe par exemple des panneaux monobloc prêts à être fixés sur l’ossature. L’isolant est souvent fait de polyuréthane ou de laine de roche.

Si vous recherchez une meilleure qualité d’isolation thermique et phonique, privilégiez ce type de bardage.

Les différentes techniques de pose du bardage métallique

Suivant la configuration de votre bâtiment, différentes techniques de pose vous sont proposées :

1) la pose à l’horizontale ou pose à l’américaine : consiste à poser les tôles de gauche à droite en les superposant les unes sur les autres . Ce type de pose confère un champ visuel plus agrandi de votre maison ;

2) la pose à la verticale ou pose à la scandinave : les tôles sont installées de haut en bas et superposées de gauche à droite ;

3) la pose à l’oblique : cette technique nécessite une grande précaution et une certaine habileté.

Les étapes à suivre pour la pose du bardage métallique

1) Il faut d’abord préparer la surface, c’est-à-dire la façade.

  • Nettoyez la façade avec de l’eau ;
  • Faites la vérification de l’état de la façade afin de déceler l’existence ou non de fissures ;
  • Utilisez des produits type résine pour combler les micro-fissures et du béton gris de rebouchage pour les fissures ;
  • Réalisez un plan à l’échelle et mesurez les surfaces à couvrir, puis calculez la longueur développée de l’ossature métallique.

2) Mettez la grille anti-rongeur qui protégera votre toiture.

3) Posez la première lisse

L’orientation de l’ossature (horizontale ou verticale) dépend de celle du bardage .
Par exemple, pour un bardage horizontal :

  • Posez une lisse métallique verticale en appui sur la grille anti-rongeur, puis vérifiez la verticalité de celle-ci à l’aide d’un niveau à bulle ;
  • Marquez les trous à percer et retirez la lisse ;
  • Percez puis fixez la lisse.

4) Installez les lisses suivantes

L’installation est à peu près identique à celle déjà effectuée.

  • Calculez un espacement de 50 cm entre chaque lisse ;
  • Utilisez un niveau à bulle et tracez sur le mur la position des lisses ;
  • Percez les trous de fixation des lisses et chevillez-les ;
  • Fixez un autre grille anti-rongeur sur la partie haute du bardage afin d’aérer la façade ( 5 à 10 cm du bardage) ;
  • Terminez le travail avec la pose du bardage.