installation d'un systeme filaire

En raison des problèmes d’insécurité incessants, chacun tente de protéger ses biens à sa façon. Il y en a qui choisisse d’adopter un chien de garde. D’autres préfèrent investir pour le service de gardiennage dont les prestations varient en fonction des besoins de chacun. Une autre solution possible est d’opter pour l’installation d’un système d’alarme. Divers équipements sont disponibles suivant les besoins et les budgets. De plus, avec l’ avancée technologique, certains dispositifs procurent plus de confort et d’efficacité. En les reliant à votre réseau internet, vous pouvez les gérer via votre téléphone ou votre pc. Mais une question se pose : le locataire a-t-il le droit de faire installer un système d’alarme ?

Que dit la loi sur l’installation d’un système d’alarme dans le cadre d’une location ?

Selon la législation, le propriétaire est tenu de fournir un logement sain et décent. Pour cela, celui-ci doit être soumis à des diagnostics immobiliers. Depuis le 1er mars 2015, l’installation de détecteurs de fumée est obligatoire dans un logement occupé . Les frais liés à l’installation sont à la charge du propriétaire-bailleur. Celui-ci peut effectuer le travail lui-même ou faire appel à un spécialiste mandaté. Quoi qu’il en soit, l’équipement fait partie des points à vérifier durant l’état des lieux. Le propriétaire doit également prendre en charge les travaux lourds si c’est nécessaire. Pour les menus travaux de réparations et d’entretiens courants , c’est le locataire qui les prenne en charge. L’ajout d’un système d’alarme nécessite parfois l’autorisation du propriétaire. En fait, il y a deux types de système d’alarme : le système filaire et celui sans fil. Le dispositif sans fil est facile à installer, même sans l’intervention d’un professionnel. Il y a des détecteurs de mouvements, de gaz, etc. Ils sont alimentés avec des piles et peuvent être commandés avec une télécommande, un clavier ou un badge. Quant au système filaire, qui est d’ailleurs le modèle le plus ancien sur le marché, le dispositif est relié à l’aide d’ un câble électrique. Bien que l’installation d’un système filaire est plus ou moins contraignante, il garantit cependant plus d’efficacité. Quoi qu’il en soit, l’intervention d’un professionnel est indispensable, pour assurer le bon fonctionnement du dispositif. Pour des raisons esthétiques, les câbles doivent être encastrés dans les murs ou les cloisons, nécessitant des travaux ultérieurs. Toutefois, le règlement stipule qu’en cas de travaux importants visant à modifier ou non l’aspect du logement, l’autorisation du propriétaire est obligatoire. Si celui-ci refuse, le locataire doit y renoncer. En revanche, s’il y consent, il peut même décider de prendre part aux frais des travaux.

 

Quand en est-il dans le cas d’un appartement ?

Vous pensez que le fait d’habiter dans un appartement vous met à l’abri des cambriolages et des tentatives d’intrusion ? Non. En effet, l’insécurité est aussi présente dans un immeuble collectif. La plupart du temps, les cambrioleurs prétendent rendre visite à quelqu’un dans l’immeuble pour y pénétrer. Une fois entrés, ils sortent leur matériel pour forcer les serrures. Si vous êtes locataire et que vous envisagez d’installer un système antivol, vous devez consulter l’avis du syndic avant de vous lancer. Dans certaines situations, les réglementations interdisent l’installation de certains équipements qui peuvent entraîner un trouble du voisinage, comme les sirènes d’alarme. Parfois, ces éléments peuvent se déclencher accidentellement et alerter tout le bâtiment. Si l’installation n’est pas formellement interdite, il est préférable d’opter pour le système sans fil qui nécessite moins de travaux et qui se retire plus facilement. De plus, les appareils sont actuellement de plus en plus innovants. Si auparavant, ils émettent un cri strident en cas de détection de situations anormales (présence de fumée trop importante, intrusion, etc.), actuellement, ils peuvent être reliés directement à votre smartphone. En installant une caméra, vous pouvez même surveiller votre appartement où que vous soyez.