Les étapes à suivre pour installer un éclairage LED sur rail

Les lumières LED sont une nouvelle tendance émergente dans l’éclairage intérieur. Elles contribuent grandement au confort des occupants ainsi qu’à la mise en valeur de l’espace. De plus, de nombreux avantages sont à profiter : économie d’énergie, meilleur rendement lumineux, résistance, durée de vie considérable, ambiance personnalisée, lumière chaude… Les luminaires LED sur rail sont de plus en plus en vogue. Il est plus facile de les orienter pour bien éclairer telle zone ou tel coin de la pièce. Le système est à la fois simple et adaptable, qu’il soit monophasé ou triphasé. De quoi émerveiller et satisfaire les attentes des amateurs de la décoration intérieure.

Comment installer un éclairage LED sur rail ?

Couper le courant

Couper l’alimentation électrique est la première étape pour toute installation d’éclairage. Le principe reste le même tant pour les petites pièces que les pièces aveugles .

Percer les trous pour le rail

À l’aide d’un marteau perforateur  ou d’un autre outil adapté (forêt de perceuse, etc.), on perce les trous sur le plafond ou sur le mur. Avant cela, il suffit de prendre les mesures pour la distance entre chaque trou et de les tracer avec un crayon.

Fixer le rail au plafond

Le mode de fixation dépendra d’abord du type de plafond : faux plafond , plafond en bois, en béton, etc. En général, on utilisera des vis et des chevilles pour bien fixer les rails. De par cela, il existe des modèles qui se fixent via des clips.

De nos jours, il y a des kits de suspension qui comprennent une tringle ainsi que des câbles, ce qui se distinguera certainement d’une pose de suspensions en bambou ou en rotin, par exemple.

En amont, il faut définir l’emplacement du rail, la longueur du spot LED et des câbles électriques nécessaire.

Sachez que le rail peut aussi être vintage ou moderne. Pour sa couleur, il y a le blanc qui connote la pureté, et le noir qui marque le style et l’élégance.

Placer les spots ou les lampes sur le rail

La mise en place des lampes sur le rail est l’étape suivante. Le nombre de lampes adapté au rail doit toujours être respecté.

Connecter le système

Il faut, par la suite, connecter les fils. Le raccordement électrique varie selon le modèle du rail. Pour cela, on utilise un dispositif de connexion.

Notons qu’il y a :

– Des connecteurs monophasés pour un système monophasé,

– Des connecteurs triphasés pour un système triphasé,

– Un connecteur de jonction en L pour une forme en L,

– Un connecteur de jonction en T pour une forme en T,

– Un connecteur de jonction X pour une forme en croix,

– Un connecteur linéaire pour une forme droite.

Remettre en marche le courant

Une fois l’installation faite, il ne reste plus qu’à remettre le courant en marche.

Il est primordial de savoir que :

– Pour un rail « 1 phase » : l’alimentation des lampes partira d’une même source. Elles s’allument en même temps, à partir d’un ou de plusieurs interrupteurs.

– Pour un rail « 3 phases » : les lampes sont commandées par des interrupteurs différents.

Il ne faut jamais faire l’impasse sur l’éclairage, que ce soit en intérieur ou en extérieur. C’est la règle générale dans une maison, un magasin, un restaurant, une salle d’exposition ou une pièce quelconque. Si vous êtes adepte de la décoration florale, n’hésitez pas à sublimer l’espace avec des porte-plantes .

Les travaux d’installation d’un éclairage LED sur rail peuvent être compliqués, à défaut de ne pas avoir de l’expérience ou de ne pas être un bon bricoleur. Il vaut mieux s’adresser à un professionnel  pour une mise en lumière adaptée et réussie. De plus, le travail suit les normes électriques en vigueur. Il possède les compétences nécessaires pour mener à bien toute l’opération, mais surtout pour vous conseiller l’éclairage idéal .