Moquette-en-fibres-naturelles

La moquette est un revêtement de plus en plus sollicité pour la couverture du sol des pièces. Elle est fabriquée en différentes matières, comme les fibres naturelles, la laine et la fibre synthétique. Chaque matière de conception étant avec ses forces et ses faiblesses, le choix d’une matière n’est pas toujours évident. Que choisir entre les moquettes en fibres naturelles, en laine ou en fibre synthétique ?

La moquette en fibre naturelle

La moquette en fibre naturelle est très appréciée pour son aspect écologique. Les fibres naturelles utilisées pour la conception de ce type de moquette sont le coco, le sisal et le jonc de mer.

Comme son nom l’indique, la moquette coco est conçue à base de fibres issues de noix de coco. Cela lui confère un aspect un peu rustique et aussi une certaine rugosité. Elle ne retient que très peu la poussière. Cependant, elle est assez sensible à l’humidité.

Le jonc de mer est à l’image de la moquette coco en ce qui concerne sa sensibilité à l’humidité. Cette moquette lavable au pressing est résistante et adaptée à toutes les pièces surtout celles qui ont le plus de fréquentations. Il est indémodable et s’adapte à de nombreux styles.

Le sisal quant à lui est composé de fibre de feuilles d’agave. La moquette en sisal est disponible en multiples coloris et en tissages. De toutes les moquettes naturelles, elle est la plus douce au toucher. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle elle est très utilisée dans les pièces cocooning.

Pour un matériau intégralement écologique, il est important de vérifier le revers de la moquette. Il devra être en latex, en lin ou en jute.

La moquette en laine

La moquette en laine est disponible dans une grande variété de motifs. Elle peut être taillée et teintée selon vos envies. Elle est également connue pour ses grandes capacités isolantes. En effet, la laine est une matière utilisée pour l’isolation thermique et l’isolation acoustique d’une pièce. Plus la laine sera épaisse, plus l’isolation acoustique et thermique de la pièce sera meilleure. La durabilité est également l’une des caractéristiques importantes de la moquette en laine. Lorsqu’elle est bien entretenue, elle résiste parfaitement aux tâches. Elle peut donc être posée dans les pièces très sollicitées.

Toutefois, il faut noter que la moquette en laine est souvent plus coûteuse que ses homologues. Si vous disposez d’un grand espace à recouvrir, vous devrez prévoir un budget conséquent. De plus, la pose de la moquette en laine est complexe, car elle n’est pas très maniable. Vous aurez donc besoin de l’intervention d’un professionnel.

La moquette synthétique

La moquette synthétique est généralement constituée de composantes telles que le propylène, l’acrylique ou le polyamide. Elle se décline en plusieurs couleurs, textures et motifs. De ce fait, elle s’adapte à toutes les utilisations. Que cela soit sur un mur ou sur un sol, la pose de la moquette synthétique est assez simple et surtout rapide.

Cependant, il est important de faire le choix de la moquette synthétique en tenant compte de la pièce de destination. Pour une entrée, un escalier ou un couloir, il est préférable de choisir une fibre résistance à l’usure comme le polyamide. Dans le cas des pièces comme le salon ou la chambre à coucher, les moquettes en propylènes ou en acrylique sont adaptées. Elles ont une texture et un aspect plus agréable. Cependant, elles ont tendance à très vite s’encrasser et sont moins résistantes. Elles nécessitent donc un entretien plus strict et régulier.

Qu’il s’agisse de moquette en fibre naturelle, en laine ou synthétique, le choix dépendra de vos besoins et de vos ressources.