peinture écaillée

La peinture qui s’écaille est un problème fréquent pour les maisons. Si ce phénomène est courant pour la façade, il peut devenir particulièrement gênant pour l’intérieur. Plusieurs raisons peuvent être à l’origine de l’écaillement des peintures, mais les principales raisons sont surtout la mauvaise préparation du support et le mauvais choix de la peinture. Comment procéder dans ce cas pour éviter que la peinture ne s’écaille ? Focus dans cet article.

Quelles sont les raisons de l’écaillement des peintures ?

Pour une peinture de façade, l’écaillement est souvent causé par les différentes conditions climatiques et donc par l’usure naturelle du revêtement. Mais qu’en est-il lorsqu’il s’agit de peinture intérieure ? La peinture intérieure est à l’abri des conditions climatiques, cependant, il arrive parfois qu’elle s’écaille. Plusieurs raisons sont à l’origine de cette dégradation.

Le type de peinture choisi

Le choix de la peinture est primordial lorsqu’il est question de repeindre la maison. En effet, le type de peinture influe sur la qualité du rendu, mais peut être également à l’origine des dégradations précoces, dont l’écaillement.

Lors des travaux de rénovation, de nombreux propriétaires commettent l’erreur de repeindre directement un mur lorsque celui-ci est encore en bon état, sans considérer la nature de la peinture appliquée. Cependant, il faut savoir que la peinture à l’eau n’adhère pas à la peinture à l’huile. Cette incompatibilité est à l’origine de l’écaillement, même sans raison apparente.

La gamme est également un facteur qui peut être à l’origine de la dégradation prématurée de la peinture. C’est notamment le cas des peintures bas de gamme. Elles ne disposent qu’une adhérence limitée et tendent à s’écailler facilement.

La préparation du support

Avant l’application d’une peinture, il est nécessaire de bien préparer le support. Ainsi, il doit être exempt de toute impureté. Selon le support, l’application d’une sous-couche peut également être nécessaire afin de garantir une adhérence parfaite.

La condition d’application

Chaque type de peinture possède ses propres conditions d’application. Ainsi, il est primordial de les respecter. En effet, une peinture qui sèche trop rapidement est sujette à des écaillements. C’est notamment le cas d’une application sous une température au-delà de 25° C. L’inverse peut également se produire, c’est-à-dire une application durant les temps humides. Dans ce cas, le temps de séchage est trop lent, ce qui peut altérer l’adhérence de la peinture.

Comment réparer une peinture qui s’écaille ?

Il est possible de réparer une peinture écaillée. Les solutions doivent, cependant, dépendre de plusieurs éléments dont le niveau de dégradation de la peinture.

Pour une peinture qui ne s’écaille que partiellement

Lorsque la peinture ne s’écaille que légèrement, il est possible de la poncer légèrement afin d’égaliser la surface. De même, il est essentiel de bien la nettoyer et d’y appliquer une sous-couche afin que la peinture adhère parfaitement au support.

Pour une peinture qui s’écaille sur une surface importante

Lorsque la dégradation concerne la totalité de la surface, il est obligatoire de la refaire en entier. Pour cela, il faut commencer par le décapage afin d’éliminer la totalité de la peinture écaillée. Ensuite, il convient de bien préparer la surface en y appliquant une sous-couche. Cela garantit une meilleure adhérence et représente moins de risque que la peinture ne s’écaille.

Quelles sont les astuces pour éviter que la peinture ne s’écaille ?

À part la réparation, il existe également des mesures afin de garantir la durabilité de la peinture. Elles concernent principalement le choix de la peinture, notamment au niveau de la qualité. Cela assure une meilleure durabilité du produit. Pour choisir, il faut également veiller à ce que la peinture convienne au support et aux conditions de la pièce à repeindre (salle de bain, cuisine). L’utilisation de sous-couche est obligatoire pour la majorité des peintures. Elle permet entre autres d’éviter les dégradations prématurées.