Centrale-a-beton

La centrale à béton est un indispensable dans le secteur du travail du béton. Elle permet de fabriquer une quantité importante de mortier en seulement quelque temps. Son usage relève généralement du monde professionnel, mais elle est surtout utile pour le grand public, principalement dans le domaine de la construction. Si vous cherchez à comprendre le fonctionnement de la centrale à béton, suivez ce guide.    

Qu’est-ce qu’une centrale à béton ?

Une centrale à béton est une installation qui permet de produire du Béton prêt à l’Emploi (BPE) sur le secteur industriel. D’une performance extrêmement grande, la centrale à béton facilite la fabrication de plusieurs types de bétons. Il s’agit principalement des classiques, des fibres, des autonivelant, des autocompactant, des précontraints, des drainants, des caverneux, des poreux, etc.

 

De même, selon la taille de chaque composant, la centrale offre une capacité de production variant entre 15 et 100 mètres cubes. La centrale à béton dans son modèle traditionnel est composée de plusieurs éléments dont :

·         les pompes ;

·         le silo à agrégat ; 

·         le silo à ciment ;

·         le malaxeur ;

·         le système de pesage ;

·         le conteneur d’adjuvant ;

·         la cuve de dosage.

 

Vous pouvez demander conseil à un spécialiste des centrales à béton si vous désirez connaitre le processus d’installation d’une centrale à béton. Il saura vous répondre convenablement.

Quel est le fonctionnement d’une centrale à béton ?

La centrale à béton a été réalisée pour fonctionner généralement de manière automatique. Chacun des systèmes intégrés dont est composée l’automate centrale à béton peut en effet être vérifié à l’aide d’une armoire de commande.

 

Cette commande dédiée contrôle notamment :

·         le degré de compactage du béton ;

·         le transfert des matériaux ;

·         le malaxage du mélange ;

·         la vérification du pesage ;

·         la vérification de l’humidité du mortier.

 

Au cours de la réalisation proprement dite, le fonctionnement de la centrale à béton se divise en 5 différentes étapes.

L’approvisionnement en agrégats

Il est question ici de l’acheminement des matières inertes aussi connues sous le nom de granulats, de leur cavité vers la trémie de dosage. Cette opération nécessite le plus souvent un convoyeur dédié ou un skip. En fonction du type de bétons commandés, l’utilisation d’un tamiseur peut être utile pendant le processus. Cela servira à avoir la granulométrie adaptée pour le mortier.

L’ajout de composants

Cette étape consiste à transférer des adjuvants, de l’eau et du ciment de leurs parois vers les cuves d’attentes. Ce processus se réalise au moyen des pompes et des tapis d’amenée.

Le malaxage

Pendant cette opération, les éléments qui déterminent la nature du béton commandé se mélangent entre eux durant une certaine durée. Généralement, le temps de malaxage dépend notamment de la quantité de produits à réaliser. Cela dépend aussi du malaxeur central béton.

Le transfert

C’est l’étape durant laquelle le béton conçu est transféré vers le site de coulage. L’acheminement est rendu possible grâce à une benne à béton, à un tapis ou encore à un camion-toupie.

Le retour à la centrale

Par exemple, face à un camion-toupie, des résidus de Béton prêt à l’Emploi (BPE) s’incrustent dans le malaxeur. Aussi connus sous le nom de béton de retour, ces résidus sont évacués de l’engin pendant le nettoyage. Ils sont ensuite récupérés à l’aide des cuves de décantation.

Quel est le prix d’une centrale à béton ?

Le prix d’une centrale à béton varie fortement en fonction de plusieurs éléments. Parmi ceux-ci, on peut citer les propriétés de la centrale elle-même et le chantier. Généralement, le coût varie de 100 à 250 dollars le mètre cube selon les critères ci-après :

·         l’accès au chantier ;

·         le volume commandé ;

·         la superficie à bétonner ;

·         le type de béton commandé ;

·         la distance à parcourir.

 

Chaque projet a ainsi son coût.