La douche à l’italienne est une tendance qui conquiert de plus en plus les salles de bain réclamant de l’élégance, de la modernité et de la praticité. Se caractérisant par son design innovant et épuré, elle est tendance et est se veut de plus en plus appréciée. Découvrez dans cet article comment faire une douche à l’italienne.

Douche à l’italienne : principes

De par son design des plus élégants, la douche italienne est devenue la douche la plus appréciée des français. Pour cause, elle est esthétique, pratique et ouvre à une multitude d’avantages.

Reposant en effet sur une structure de plain-pied, entièrement maçonnée et carrelée, elle est parfaitement adaptée aux personnes à mobilité réduite. Ainsi, elle se dote d’un carrelage au niveau du sol et des murs, et ne présente aucune surélévation. En outre, son système d’évacuation est intégré dans le dallage sous forme de bonde ou de caniveau de douche. D’où une légère pente sur le sol afin de permettre une évacuation correcte d’eau. Et c’est d’ailleurs ce qui rend la pose d’une douche à l’italienne plus complexe, que ce soit en termes de construction neuve ou encore de rénovation.

Voici donc les caractéristiques de base d’une douche à l’italienne, qu’elle soit moderne ou traditionnelle. :

  • Elle est ouverte sur la salle de bain et ne doit pas avoir de portes

  • Elle est légèrement ou pas du tout surélevée (située au ras-du-sol)

  • Elle est souvent spacieuse.

Composition d’une douche italienne

La douche à l’italienne dispose de la même composition que la douche classique ou encore la cabine de douche. La seule différence réside dans sa technique de réalisation, notamment sa structure de plain-pied. Voici les équipements d’une douche italienne :

  • Un grand receveur extra-plat qui peut-être prêt à poser ou prêt à carreler. En alternance, vous pouvez également avoir une chape hydrofuge. Dans ce cas, vous n’aurez plus besoin de receveur.

  • Des parois de douche qui sont généralements carrelés pour une douche à l’italienne. Ils consistent en des cloisons montées puis carrelées. L’autre option, c’est des parois en verre qui sont plus simples à poser.

  • Des équipements de plomberie et la robinetterie. A l’instar d’une douche classique, une douche italienne doit être dotée de ces dispositifs qui assurent l’arrivée et l’évacuation d’eau. Vous aurez ainsi besoin de la même robinetterie que celle utilisée pour une douche traditionnelle. Quant à l’évacuation, vous avez le choix entre une bonde ou un caniveau.

  • Des carreaux pour le sol et les murs. Pour faire plus simple, vous pouvez utiliser le même carreau pour le sol et les murs.

Installation d’une douche à l’italienne

De la même manière que poser une douche classique, faire une douche à l’italienne implique souvent d’importants travaux de maçonnerie et de plomberie. Que ce soit dans le cadre d’une rénovation ou d’une construction neuve, installer une douche de plain-pied ou légèrement soulevée, entièrement carrelée ou non, impose une certaine technique.

En effet, dans le cadre d’une construction neuve, la pose d’une douche à l’italienne est assez complexe, car elle suppose une rénovation importante de votre pièce d’eau. Vous devez ainsi songer à surélever le plancher de votre salle ou aplanir la partie destinée à accueillir votre douche afin de pouvoir intégrer le siphon et les dispositifs d’évacuation. En l’occurrence, il est conseillé d’installer un receveur extra-plat prêt à carreler ou préfabriqué qui vous évitera les gros ouvrages comme le démolissage de la chape. Une fois cette étape effectuée, il vous faudra réaliser les raccords de plomberie ainsi que le revêtement de vos parois avec des carreaux ou du verre.


Par ailleurs, pour une construction nouvelle, l’installation d’une douche à l’italienne s’avère plus facile. Comme votre salle de bain est neuve, vous avez parfaitement la possibilité de l’adapter aux paramètres de la douche italienne. Pour ce faire, vous pouvez déjà commencer avec la création d’une chape légèrement en pente qui permettra l’écoulement facile des eaux usées ainsi que la disposition des équipements d’évacuations. Ensuite, vous pouvez poursuivre avec l’installation de la bonde, puis le carrelage des murs et du sol. Vous terminerez avec la mise en place de la barre et colonne de douche.